Nord-Kivu : le maire de Goma s’oppose à la journée ville morte décrétée par les mouvements citoyens ce mercredi

- Advertisement -

Le maire de Goma en RDC a interdit la journée ville morte qui devait être observée ce mercredi 13 Septembre à l’appel des mouvements citoyens.

Dans un communiqué publié mardi, le maire a rappelé que « toute manifestation qui survient en ce moment précis ne peut être que l’œuvre de l’ennemi qui vise à brouiller les enquêtes et créer le chao dans la ville ».

De ce fait, en vertu de l’article 4 de l’ordonnance n°21/016 du 03 mai 2021 portant sur les mesures d’application de l’état de siège, cette manifestation n’est pas autorisée. Ainsi, toute la population est invitée à vaquer librement à ses activités.

Le maire a par ailleurs mis en garde contre toute tentative de blocage des routes, comme cela a pu être observé par le passé lors de précédents mouvements de protestation.

Les services de maintien de l’ordre ont reçu pour consigne de redoubler de vigilance afin de faire respecter cette interdiction.

Les autorités provinciales ont réitéré leur détermination à faire la lumière sur les événements survenus le 30 Août dernier dans la ville Goma et à faire répondre les responsables des préjudices causés.

Cette décision des autorités locales de Goma tend les relations avec les mouvements citoyens, qui entendaient exprimer par cette journée ville morte leur mécontentement face à la situation sécuritaire et politique tendue que connaît actuellement l’est de la RDC.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

#Kinshasa : Les moto-taxis (Wewa) obtiennent une délimitatio...

Les moto-taxis sont montés au créneau après l'annonce de l'interdiction formelle de circuler dans la commune de Gombe par le vice-premier ministre de l'intérieur Peter Kazadi. Ces motards considèrent...

#RDC : La société civile dénonce un raket géant : le trafic ...

La société civile de la région de Masisi en République Démocratique du Congo (RDC) alerte sur une nouvelle vague de pillage des ressources minières congolaises par le mouvement rebelle M23. Selon ...

Manifestation étudiante à l’ISTA de Kinshasa : 15 bles...

Le directeur général de l'Institut Supérieur de Technique Appliquée (ISTA) de Kinshasa a annoncé qu'une manifestation d'étudiants hier a fait 15 blessés, dont 6 étudiants et 9 policiers. C'est ce qu'...

Partager la publication

RDC : Delly Sesanga critique l’inhumation « secrète » des victimes du massacre de Goma

L'opposant congolais Delly Sesanga a critiqué la façon dont le gouvernement a procédé à l'inhumation des victimes du récent carnage à Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). ...

Peter Kazadi : « une marche de dissuasion de l’armée était prévue le même jour de la marche interdit...

Le vice-premier ministre de l'Intérieur, Peter Kazadi est revenu, hier sur l'intervention musclée de l'armée le 30 août dernier à Goma, dans la province du Nord-Kivu, qui a fait une cinquantaine de m...

RDC : la MONUSCO nie toute implication dans le carnage de Goma

La Mission de l'ONU en République Démocratique du Congo, la MONUSCO, a nié toute implication dans le carnage survenu le 30 août dernier à Goma qui a fait près de 50 morts selon les autorités congolai...

Justice : ouverture du procès des éléments de la Garde présidentielle impliqués dans le carnage de G...

Quelques jours après le drame qui a coûté la vie à plusieurs dizaines de civils non armés dans la ville de Goma chef-lieu du Nord-Kivu, des éléments appartenant à la Garde présidentielle congolaise o...