La guerre à l’est de la RDC risque d’hypothéquer les élections, avertit Félix Tshisekedi lors de la visite d’Emmanuel Macron à Kinshasa

Le président congolais Félix Tshisekedi a exprimé ses préoccupations concernant la persistance de la guerre dans l’est de la République démocratique du Congo lors d’une visite de son homologue français Emmanuel Macron à Kinshasa.

Tshisekedi a déclaré que la guerre risque d’hypothéquer le processus électoral en cours dans le pays, en raison du déplacement massif des personnes des zones des combats, de l’insécurité et de l’inaccessibilité à ces zones.

Au cours de leur entretien au « palais de la Nation », les deux dirigeants ont discuté des questions régionales et internationales, ainsi que de la relation bilatérale entre la France et la RDC. Tshisekedi a également exprimé sa gratitude envers la France pour son soutien à la RDC dans la lutte contre le terrorisme et pour son appui à son programme de réformes.

La guerre dans l’est de la RDC, qui a commencé en 1998, a fait des millions de morts et de déplacés. Malgré les accords de paix et les efforts internationaux pour mettre fin au conflit, les groupes armés continuent de sévir dans la région, commettant des atrocités et des violations des droits de l’homme.

Le président Tshisekedi a récemment lancé une initiative de paix dans l’est de la RDC, appelant les groupes armés à déposer les armes et à participer à un dialogue constructif. Il a également appelé la communauté internationale à soutenir les efforts de paix dans la région.

En dépit des efforts en cours, la persistance de la guerre dans l’est du pays rend difficile la tenue d’élections libres et justes. Comme l’a souligné le président Tshisekedi lors de la conférence de presse commune avec Emmanuel Macron, « la persistance de la guerre à l’Est risque d’hypothéquer le processus électoral dont les opérations d’enrôlement sont déjà en cours par suite du déplacement massif des personnes des zones des combats, de l’insécurité et de l’inaccessibilité à ces zones. »

La visite d’Emmanuel Macron en RDC est considérée comme un signe de l’importance croissante des relations entre la France et l’Afrique. La France est le deuxième investisseur étranger en RDC, après la Chine, et les deux pays ont des liens étroits dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’énergie.

En fin de compte, la rencontre entre les présidents Macron et Tshisekedi a souligné l’importance de la paix et de la stabilité dans la région de l’est de la RDC, ainsi que la nécessité d’un soutien international pour résoudre les conflits et promouvoir le développement dans le pays.

author avatar
Redaction Mbote

Articles similaires

#RDC: Voici la liste des quelques ministres reconduits dans ...

Le Premier Ministre Judith Suminwa vient de former son nouveau gouvernement. Plusieurs ministres ont été reconduits à leur poste: Patrick Muyaya reconduit au poste de ministre de la Communication...

Dévoilement du gouvernement Suminwa: la liste complète des 5...

Le gouvernement de la Première ministre Judith Suminwa a été publié dans la nuit du 29 mai 2024. L'équipe compte 54 membres, dont 6 vice-Premiers ministres, 10 ministres d'État et 4 ministres délégué...

Affaire de détournement des deniers publics : les ministres ...

Dans le cadre de l'enquête ouverte pour détournement de fonds publics, le procureur général près la Cour de cassation a interdit aux ministres Nicolas Kazadi (Finances), François Rubota (Développemen...

Partager la publication

Voici ce que Fally Ipupa aurait exigé pour accompagner Emmanuel Macron à Kinshasa

Au mois de Mars dernier, Emmanuel Macron a foulé pour la première fois ses pieds à Kinshasa pour une visite officielle. Le dirigeant français a été accompagné par Fally Ipupa. Voici donc ce qu'aurait...

Macron à Kinshasa : « Gims voulait avoir le cœur net sur les vraies raisons de cette visite, puis il...

Alors que les affirmations selon lesquelles Gims aurait exigé un montant de 100 000 dollars à l'Elysée et un jet privé pour accompagner Emmanuel Macron à Kinshasa, son équipe recadre les médias franç...

Macron à Kinshasa : Gims aurait posé des conditions financières pour participer au concert du présid...

Le rappeur congolais Gims aurait refusé de participer gratuitement au concert organisé à Kinshasa à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron en République démocratique du Congo, contrairement à tous...

Fiston Sai Sai:  » À mon avis, le vrai Congo c’est celui que Fally Ipupa a montré à Emmanuel M...

Alors que la polémique autour des révélations de Gims s'agissant de la venue d'Emmanuel Macron en RDC et l'acceptation de Fally d'accompagner le président français à Kinshasa sème polemique, Fiston S...
Application Mbote pour android Disponible sur Google Play