Assassinat de Chérubin Okende : « nous allons faire une enquête indépendante pour savoir la vérité, On ne fait plus confiance à nos institutions »( Moïse Katumbi) 

- Advertisement -

C’est depuis Abidjan,deuxième ville la plus importante de la Côte d’Ivoire que , Moïse Katumbi a été mis au courant de la disparition tragique de l’un de ses collaborateurs, Chérubin Okende survenu, ce jeudi 13 juillet dans la matinée. Dans sa communication, l’ex-gouverneur du Katanga n’écarte pas l’hypothèse d’un assassinat politique. 

En réaction au meurtre du porte-parole de son parti, Chérubin Okende Senga,Moïse Katumbi Chapwe est monté au créneau face à cet acte odieux qu’il a tout simplement qualifié « d’assassinat politique ».

« C’est triste, c’est un assassinat politique pour Chérubin qui était la voix du parti. Quand on ne contrôle plus rien dans le pays, on arrête mes conseillers, mes partenaires, on tue et on veut nous réduire au silence. Nous n’allons jamais accepter », a déclaré Moïse Katumbi.

Si dans les rangs du Gouvernement congolais on annonce une enquête « minutieuse » pour mettre la main sur les auteurs de cet assassinat. Cependant, Moïse Katumbi ne fait confiance aux institutions et préfère confier les investigations aux experts indépendants. 

« Nous allons mener une enquête indépendante pour savoir la vérité. On ne fait plus confiance à nos institutions. Si la politique est de tuer, je suis très désolé […] »

Moïse Katumbi a décidé d’interrompre sa participation à la 45ème assemblée générale ordinaire de la Confédération africaine de football (CAF) en marge de laquelle sera effectué le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 dans la zone Afrique. Par ailleurs, il annonce son arrivée dans la soirée à Kinshasa, capitale de la RDC.

« Je suis obligé de rentrer, mais ce qu’ils ont fait à Chérubin ne restera pas impuni. Et c’est un guet-apens. Il aurait été kidnappé devant la Cour constitutionnelle, où est-ce que nous allons dans ce pays ? Où est l’état de droit ? Si on doit tuer quelqu’un parce qu’il n’est pas d’accord avec la manière dont le pays est dirigé », a-t-il renchéri.

Selon l’ancien gouverneur est impossible pour lui et sa famille politique d’accepter l’assassinat d’un de leur et par conséquent, ils useront de tous les moyens légaux pour que justice soit rendue.

« Ce qu’ils ont fait ne restera pas impuni. Il aurait été kidnappé devant la Cour constitutionnelle. Où est-ce que nous allons dans ce pays ?  où est l’Etat des droits si on doit tuer quelqu’un s’il n’est pas d’accord avec la situation dans laquelle le pays fonctionne ? », s’interroge Katumbi.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

RDC :Le Premier ministre Lukonde Sama vient de déposer sa dé...

Le Premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde a déposé sa démission ce mercredi auprès du président Félix Tshisekedi. Il était à la tête du gouvernement depuis février 2021. Cette démissi...

Insécurité dans l’Est: la RDC, l’Afrique du Sud ...

Les présidents Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC), Cyril Ramaphosa d'Afrique du Sud et Évariste Ndayishimiye du Burundi se sont réunis la semaine dernière pour discuter de ...

Mini-sommet sur la crise en RDC : Quand Tshisekedi met les p...

Un mini-sommet s'est tenu ce jour à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour discuter de la crise sécuritaire dans l'est de la République Démocratique du Congo (RDC). Selon la présidence congolaise, l'objectif...

Partager la publication

Justice : libération du chauffeur de Chérubin Okende

Le chauffeur de l'ancien ministre des Transports Chérubin Okende a été libéré de détention judiciaire ce mardi 3 octobre. Papy Nkanga était détenu depuis le meurtre de Chérubin Okende, dans des circo...

Hommage à Cherubin Okende à l’Assemblée nationale lors de la rentrée parlementaire

A l'occasion de la rentrée parlementaire qui s'est tenue ce vendredi à l'Assemblée nationale, un hommage a été rendu à feu Cherubin Okende, ancien député national et ministre des Transports tué en ju...

Médias : Stanis Bujakera transféré à Makala

Le directeur de publication adjoint du média en ligne actualité.cd, Stanis Bujakera, a été transféré aujourd'hui à la prison centrale de Makala, à Kinshasa. Il est poursuivi pour "faux bruits et prop...

Assassinat de Cherubin Okende : la famille exige la restitution du corps après plus de 40 jours

La famille de l'opposant Cherubin Okende, assassiné il y a plus de 6 semaines à Kinshasa, exige désormais la restitution de son corps auprès de la justice congolaise. Apprend-on ce mercredi 23 août 2...