Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba se désolidarisent des propos de l'ancien premier ministre, Adolphe Muzito et l'invitent à y revenir.

Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba se désolidarisent des propos de l’ancien premier ministre, Adolphe Muzito et l’invitent à y revenir. Devant la presse ce lundi, Muzito a déclaré qu’il faut faire la guerre au Rwanda soit l’annexer pour qu’il y ait la paix dans l’Est du pays.

Dans un communiqué de presse, ils rappellent « qu’au regard du droit international et des accords bilatéraux avec ce pays voisin, une telle démarche ne peut en aucun cas recevoir l’approbation des forces vives locales ni de la communauté internationale ».

Ayant porté Adolphe Muzito à la tête de la Lamuka, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi rappellent à l’ancien Premier ministre que « le combat dans lequel nous sommes engagés consacre le respect des lois nationales et prescrits internationaux de telle sorte qu’aucunement et quelle qu’en serait la raison, nous serions portés à enfreindre ces lois ».

Parce que « Lamuka lutte pour l’érection d’un État de droit fort, pacifié, inclusif et prospère. Toute autre considération de nature à s’écarter de cet idéal ne saurait recueillir notre soutien ».

Laisser un commentaire