Koffi Olomidé ambassadeur culturel : ”Je suis imbu de la responsabilité d’être correct, de me comporter beaucoup plus dignement que je le faisais….”

Ému d’avoir été reçu par le président de la République Félix Tshisekedi qui a fait de lui ambassadeur de la culture congolaise, Koffi Olomidé n’a pas marqué des mots pour exprimer sa reconnaissance. L’artiste a également dédié son titre d’ambassadeur de la culture congolaise aux musiciens congolais morts ou vivants qui font de la rumba comme lui.

Lors de son interview à l’issue de sa rencontre avec Félix Tshisekedi, Koffi Olomidé a tout d’abord mesuré l’étendu de la responsabilité qui lui incombe en tant qu’ambassadeur de la culture du pays dont il est appelé désormais à en défendre la valeur.

« J’ai la chance d’être reçu par le premier des congolais qui a bien voulu m’octroyer le titre d’ambassadeur de la culture du Congo. Et pour cela, je suis venu lui dire merci du fond du cœur » a dit Koffi Olomide.

Avant d’ajouter qu’il se sent « imbu de la responsabilité d’être correct, de me comporter beaucoup plus dignement que je le faisais en tant qu’ambassadeur de la culture. »

Un titre dédié aux autres artistes

Le nouvellement nommé ambassadeur de la culture a aussi profité pour dédié ce titre à ses prédécesseurs et à ses collègues musiciens, ceux qui se sont battus pour que la rumba soit élevée à ce niveau : « Je partage cet honneur avec les grands comme Tabu Ley, Papa Wemba, Emeneya, Madilu, pépé Kalé, Papa Lutumba Simaro, mais aussi avec beaucoup de ceux qui sont encore en vie et qui mériteraient ce titre», conclut la Légende.

Partager la publication