Les résidences de Diddy perquisitionnées dans le cadre de l’enquête sur le trafic sexuel

Les propriétés de Sean « Diddy » Combs perquisitionnées dans le cadre d’une enquête sur la traite des êtres humains

Des agents fédéraux des forces de l’ordre auraient effectué une descente lundi après-midi dans deux propriétés appartenant à Sean « Diddy » Combs dans le cadre d’une enquête sur la traite des êtres humains.

Selon des sources proches du dossier citées par TMZ, les perquisitions coordonnées ont été menées à Los Angeles et à Miami par des agents armés du Département de la Sécurité intérieure, avec la collaboration des forces de l’ordre locales.

Un porte-parole du département a confirmé l’action à la station de Los Angeles KNBC. The Daily Beast a tenté d’obtenir plus d’informations.

Une autre chaîne locale, FOX11, a diffusé des images aériennes de la perquisition à Los Angeles montrant ce qui semblait être deux des fils du rappeur, Justin Combs et King Combs, à l’extérieur de la maison menottés.

L’exécution des mandats de perquisition, émis par le bureau du procureur des États-Unis pour le district sud de New York, serait liée aux allégations qui se sont accumulées contre Sean Combs, âgé de 54 ans, ces derniers mois, à commencer par une poursuite engagée en novembre par la chanteuse de R&B Cassie Ventura, qui l’accusait d’abus sexuels et physiques sur plusieurs années.

Trois autres femmes et un homme se sont depuis manifestés avec leurs propres allégations de comportement abusif de sa part. Deux des femmes ont prétendu être des mineures au moment des agressions présumées.

« Nous soutiendrons toujours les forces de l’ordre lorsqu’elles cherchent à poursuivre ceux qui ont enfreint la loi », a déclaré Douglas Wigdor, avocat représentant Ventura et une accusatrice anonyme, à The Daily Beast lundi. « Espérons que cela marque le début d’un processus qui tiendra M. Combs responsable de sa conduite dépravée ».

KNBC a rapporté que trois accusatrices et un accusateur avaient été interrogés par les procureurs dans le cadre de l’enquête, qui concerne « la traite des êtres humains, les agressions sexuelles, la sollicitation et la distribution de drogues illégales et d’armes à feu ».

Au moins trois autres entretiens avec des accusatrices sont prévus, a indiqué une source à la station.

Sean Combs a farouchement nié toute faute, qualifiant une poursuite anonyme déposée en décembre de « totalement fictive ». Un représentant du magnat n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire lundi.

author avatar
Redaction Mbote

Articles similaires

Ce pays interdit la musique trop lente ou trop rapide

Tchétchénie : la culture musicale verrouillée entre 80 et 116 battements par minute La Tchétchénie continue de durcir la réglementation de sa scène musicale. Le ministère de la Culture vient d'ann...

Zimbabwe : une nouvelle monnaie indexée sur l’or pour ...

Le Zimbabwe a décidé d'adopter une nouvelle monnaie dont la valeur sera indexée sur le cours de l'or, baptisée "Zimbabwe Gold" (ZiG). Cette annonce a été faite vendredi par John Mushayavanhu, gouvern...

« Best Life » de Naps et Gims éligible au double diamant

C'est une réussite majeure pour Naps et Gims. Le tube "Best Life", sorti en 2022, vient officieusement d'être certifié double diamant de par ses chiffres. Ce single, extrait de l'album "Best Life"...

Partager la publication

Affaire P Diddy : Le pasteur T.D. Jakes impliqué

T.D. Jakes impliqué dans une affaire de traite des êtres humains et d'agressions sexuelles ? Le célèbre pasteur T.D. Jakes de l'église The Potter's House à Dallas fait l'objet d'accusations dans l...
Application Mbote pour android Disponible sur Google Play