CPI : Bosco Ntaganda condamné à 30 ans de prison ferme pour de crimes contre l’humanité

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont rendu ce jeudi leur verdict dans le procès de l’ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, pour une peine de 30 ans pour de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Détenu depuis 2013 à La Haye, où siège la CPI, Ntaganda a déjà fait appel de cette condamnation, en attendant la décision des juges sur le verdict.

Surnommé « Terminator », il a notamment été reconnu coupable de massacres de civils et de viols de jeunes filles enrôlées comme enfants soldats en République démocratique du Congo (RDC) au début des années 2000.

Laisser un commentaire