Retard dans la délivrance des passeports : le ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula interpellé à l’Assemblée nationale

Le député national Josué Mufula, représentant de la circonscription de Goma, a déposé une question écrite adressée au Vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, concernant le retard accumulé dans la délivrance des passeports en République démocratique du Congo.

Le prix du passeport biométrique a été fixé à 99 USD par un arrêté interministériel signé le 10 novembre 2020 par l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzenza, et l’ancien ministre des Finances, Sele Yalaghuli.

Par ailleurs, cet arrêté avait également établi des délais d’attente pour la délivrance des passeports, soit 7 jours pour les requérants résidant à Kinshasa, 14 jours pour ceux des provinces et 28 jours pour ceux résidant à l’étranger.

Malheureusement, le constat du député Josué Mufula est que ces délais ne sont pas respectés, ce qui occasionne de nombreux préjudices à la population congolaise.

« Je viens d’introduire une question écrite adressée au vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères concernant le retard constaté dans la livraison des passeports de voyage. Un retard pernicieux qui préjudicie aussi bien les compatriotes congolais du pays et ceux qui vivent à l’étranger. Il y a des malades qui succombent suite à ce retard pernicieux. Il y a des étudiants qui sont bloqués dans leurs démarches pour les études à l’étranger. Il y a également tous ces congolais qui connaissent beaucoup de problèmes », a déclaré cet élu.
Josué Mufula estime que ce retard constaté n’incarne pas la volonté politique du chef de l’État,  Félix Tshisekedi. 

En déposant cette question écrite, le député Mufula souhaite obtenir des éclaircissements du Vice-Premier ministre Christophe Lutundula sur les raisons du retard accumulé dans la délivrance des passeports et sur les mesures envisagées par le gouvernement pour remédier à cette situation.

« Nous voudrions que le VPM vienne édifier la représentation nationale quant à ce problème. Le président de la République avait exprimé sa volonté politique de pouvoir permettre aux congolais d’accéder à document important de voyage notamment par la réduction des frais et aussi par la promptitude. Mais la réalité, elle est tout autre au sein de ce service du ministère des Affaires étrangères », ajoute-t-il.

Après le dépôt de cette question écrite à l’Assemblée nationale,il sera maintenant au
Vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères de répondre de manière transparente et fournisse des solutions concrètes pour remédier au retard dans la délivrance des passeports en République démocratique du Congo.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

Augustin Kabuya: «Qui vous a dit que c’est le dernier ...

Les déclarations d'Augustin Kabuya, chef de cabinet de Félix Tshisekedi, ont suscité de vives réactions en RDC. Lors d'une rencontre avec des militants de l'UDPS, le parti présidentiel, Kabuya a semé...

Augustin Kabuya : « Joseph Kabila a fui le pays. Il est sort...

Lors d'une réunion politique ce samedi 30 mars 2024, Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a affirmé que l'ancien président Joseph Kabila a...

Mort de Chérubin Okende: quand la justice RDC enquête sur « ...

Le parquet de la Gombe à Kinshasa a ouvert une enquête pour interpeller les auteurs de "commérages" et "affirmations gratuites" au sujet de la thèse du suicide avancée dans le décès de l'opposant Ché...

Partager la publication

Le débat sur la nationalité congolaise de Moïse Katumbi revient sur le devant de la scène à deux sem...

Selon Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président et candidat à l'élection, Moïse Katumbi ne serait pas congolais mais zambien. Pour étayer ses propos, J-P Bemba s'appuie sur l’historique des visiteurs ...
Application Mbote pour android Disponible sur Google Play