RDC : le mandat de la force régionale de l’EAC prorogé jusqu’au 8 septembre

À la surprise générale, les militaires de la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC), déployés dans le Nord-Kivu , vont encore rester pendant près de deux mois sur le sol congolais. Cette décision a été prise par des Chefs d’Etats et de Gouvernements de cette organisation, qui se sont réunis, le mercredi 31 mai dernier, à Bujumbura, capitale du Burundi dans le cadre du 21ème sommet extraordinaire.

Alors que le mandat de la force régionale était censé prendre fin ce 01 juin, les signataires de l’EAC ont décidé de l’écourter pour une durée de 3 mois au lieu de 6 comme par le passé.

« La Communauté est-africaine a décidé de la fin du mandat des forces régionales au 8 septembre 2023. Toutefois, la RDC a exigé que le 15 juin prochain, une évaluation de la présence du contingent EAC soit réalisée pour juger de son opportunité », note le ministère de l’Intégration régionale

Au cours de cette réunion, les dirigeants régionaux ont choisi le site de Rumangabo pour le pré-cantonnement du M23, plutôt Kindu, au Maniema, comme décidé précédemment.

« Le président William Ruto a estimé que le site initial du pré-cantonnement n’a point d’équipements requis pour recevoir momentanément le M23 »,apprend-on du ministère de l’Intégration régionale.

Avec cette décision, la République démocratique du Congo qui veut à tout prix se débarrasser de la force de l’EAC devra s’armer de patience, avant que les troupes de la SADC ne prennent le relai.

La force régionale de l’EAC a été déployée dans l’Est de la RDC depuis janvier dernier après la recrudescence des rebelles du mouvement du 23 mars soutenus par le Rwanda. Selon Kinshasa qui se base sur le communiqué final du mini-sommet de Luanda, cette armée avait une mission « offensive », tandis que celle-ci la rejette.

Lors de son voyage à Gaberone, capital de Botswana, le Chef de l’État Félix Tshisekedi s’était montré très critique envers la force régionale de l’EAC, qui d’après lui n’arrive à jouer son rôle tel que prévu lors de sa création. Il en a également profité de l’accuser de complaisance avec le M23. Selon certaines sources consultées, ces faits ont poussé les dirigeants congolais d’élever l’option du retrait des troupes de l’EAC du sol congolais.

Pour rappel, ce sommet a connu la participation de deux chefs d’Etat, William Ruto du Kenya et Evariste Ndayishimiye du Burundi, qui est président en exercice de l’EAC.

Le Rwanda a été représenté par son Premier ministre, la Tanzanie par son vice-président, l’Ouganda par un ministre d’Etat, le Soudan du Sud par deux ministres ainsi que la RDC, par le ministre d’Etat chargé de l’intégration régionale, Antipas Mbusa Nyamwisi.

Le prochain sommet se tiendra en Ouganda sur demande du Kenya, pays qui conserve le commandant de la force régionale.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

Affaire de détournement des deniers publics : les ministres ...

Dans le cadre de l'enquête ouverte pour détournement de fonds publics, le procureur général près la Cour de cassation a interdit aux ministres Nicolas Kazadi (Finances), François Rubota (Développemen...

Le procureur général de la Cour de cassation ordonne l&rsquo...

Le procureur général près la Cour de cassation a ordonné l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa. https://twitter.com/mbotecd/status/...

Augustin Kabuya: «Qui vous a dit que c’est le dernier ...

Les déclarations d'Augustin Kabuya, chef de cabinet de Félix Tshisekedi, ont suscité de vives réactions en RDC. Lors d'une rencontre avec des militants de l'UDPS, le parti présidentiel, Kabuya a semé...

Partager la publication

Insécurité dans l’Est: la RDC, l’Afrique du Sud et le Burundi renforcent leur coopératio...

Les présidents Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC), Cyril Ramaphosa d'Afrique du Sud et Évariste Ndayishimiye du Burundi se sont réunis la semaine dernière pour discuter de ...

Lutte contre les rebelles : la RDC confirme l’implication de troupes étrangères contre le M23

Le ministre de la Défense Nationale de la République Démocratique du Congo (RDC), Jean-Pierre Bemba, a confirmé l'implication de troupes de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC)...

Guerre dans l’Est : la RDC signe l’accord pour le déploiement de la force régionale de la SADC...

Le Président Felix Tshisekedi a présidé vendredi la cérémonie de signature de l'accord portant sur le statut de la force régionale de la SADC (Southern African Development Community) qui sera prochai...

RDC : « Malheureusement pour Rutshuru et Masisi, je ne crois pas qu’il y aura élections ce 20 ...

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a indiqué que les élections prévues en décembre 2023 ne pourront probablement pas se tenir dans deux territoires de la province ...
Application Mbote pour android Disponible sur Google Play