RDC : la sénatrice Carole Agito dément être impliquée dans des vidéos obscènes qui circulent sur les réseaux sociaux

Le  parti politique Agir pour le Congo que dirige, la sénatrice Carole Agito, a dans communiqué démenti être associée ni de près ni de loin dans des vidéos obscènes dans lesquelles certaines personnalités publiques haut placées de l’Etat seraient impliquées.

À travers le communiqué consulté par MBOTE.CD, ce dimanche, Agir pour le Congo dénonce des « harcèlements et chantage » dont Carole Agito est victime depuis trois semaines de la part de certaines personnes qui se font passés pour des journalistes. 

« c’est depuis trois semaines que la Sénatrice Carole AGITO AMELA est harcelée par des appels téléphoniques des inconnus agissant en association, se faisant passer pour des journalistes voulant lui soutirer de l’argent », peut-on lire. 

Ces harceleurs anonymes menacent désormais de répandre sur la place publique des soi-disantes vidéos compromettantes de la présidente du parti. À cette occasion, Agir pour le Congo annonce une plainte contre ses détracteurs. 

« Ainsi pour contribuer au démantèlement de ce réseau de chantage éhonté et à la promotion de la dignité des femmes engagées politiquement, AGIR POUR LE CONGO annonce, d’ores et déjà, la saisine de la justice conformément aux articles 74, 75 et 150 du code pénal congolais Livre II et du code du numérique », conclut-il.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

Augustin Kabuya: «Qui vous a dit que c’est le dernier ...

Les déclarations d'Augustin Kabuya, chef de cabinet de Félix Tshisekedi, ont suscité de vives réactions en RDC. Lors d'une rencontre avec des militants de l'UDPS, le parti présidentiel, Kabuya a semé...

Augustin Kabuya : « Joseph Kabila a fui le pays. Il est sort...

Lors d'une réunion politique ce samedi 30 mars 2024, Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a affirmé que l'ancien président Joseph Kabila a...

Mort de Chérubin Okende: quand la justice RDC enquête sur « ...

Le parquet de la Gombe à Kinshasa a ouvert une enquête pour interpeller les auteurs de "commérages" et "affirmations gratuites" au sujet de la thèse du suicide avancée dans le décès de l'opposant Ché...

Partager la publication

Application Mbote pour android Disponible sur Google Play