Justice : la détention illégale d’arme non retenue, Salomon Kalonda poursuivi pour collusion avec les services de sécurité rwandais

- Advertisement -

La Cour militaire, siégeant en audience extraordinaire à la prison militaire de Ndolo, a ouvert aujourd’hui l’affaire opposant le Ministère public à Salomon Kalonda Idi, conseiller spécial de l’opposant Moïse Katumbi. Au cours de cette audience, l’Auditeur Supérieur Militaire a exposé les charges retenues contre le prévenu Kalonda.

Lors de l’audience de jeudi, l’accusation d’une détention illégale d’armes de guerre, qui avait initialement été retenue contre M. Kalonda, a finalement été abandonnée. Cependant, il poursuivi pour être en collusion avec les responsables des services de sécurité rwandais dans le but de mener une agression militaire en République démocratique du Congo (RDC) et d’y semer la terreur.

« Les faits de livrer ou rendre accessibles à une puissance étrangère, organisation étrangère, à leurs agents de renseignements des documents ou objets ou fichiers dont l’exploitation est de porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation; connaissant la détermination des autorités civile et militaire Rwandaise et du M23 d’agresser militairement et y semer la terreur en RDC; avoir entretenu des contacts avec le major Ngezi Fred, assistant de Monsieur Sultani Makenga, chef de la branche militaire du M23, le Général de Brigade Karuretwa Patrick, conseiller principal du Président Kagame, le Général Major Rupi Karusisi, Commandant des forces spécial RDF, le Général major Alex Kagame, commandant région Est, et le Général major Nzambamwito Joseph, conseiller spécial en matière de sécurité du président Paul Kagame en vue d’engager des hostilités contre la RDC »,a déclaré l’Auditeur Militaire en cours d’audience .

Les avocats de M. Kalonda contestent les accusations portées contre leur client et dénoncent les irrégularités de la procédure qui a conduit à sa détention depuis son interpellation à l’aéroport de Kinshasa le 30 mai dernier.

Pour Maître Hervé Diakese, Toutes les autres accusations sont postérieures à l’accusation du pistolet et à cette détention irrégulière,

« L’accusation du pistolet, à l’origine de l’arrestation et détention irrégulière de Salomon Kalonda, était fausse. Le Ministère public n’y est plus revenu. Toutes les autres accusations sont postérieures à l’accusation du pistolet et à cette détention irrégulière, et nous allons démontrer leur inexactitude », (Maître Hervé Diakiese/Rapporteur du Collectif)

L’affaire a été renvoyée au 18 septembre prochain pour le début de l’instruction. Cette période supplémentaire permettra également aux avocats de Salomon Kalonda d’examiner les dossiers et de préparer leur défense.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

RDC :Le Premier ministre Lukonde Sama vient de déposer sa dé...

Le Premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde a déposé sa démission ce mercredi auprès du président Félix Tshisekedi. Il était à la tête du gouvernement depuis février 2021. Cette démissi...

Insécurité dans l’Est: la RDC, l’Afrique du Sud ...

Les présidents Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC), Cyril Ramaphosa d'Afrique du Sud et Évariste Ndayishimiye du Burundi se sont réunis la semaine dernière pour discuter de ...

Mini-sommet sur la crise en RDC : Quand Tshisekedi met les p...

Un mini-sommet s'est tenu ce jour à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour discuter de la crise sécuritaire dans l'est de la République Démocratique du Congo (RDC). Selon la présidence congolaise, l'objectif...

Partager la publication

Kinshasa : l’état de santé de Salomon Idi Kalonda devient préoccupant (Avocat)

L'état de santé de Salomon Idi Kalonda Della, qui fait l'objet d'une procédure judiciaire en République démocratique du Congo (RDC), est préoccupant selon son avocat. Lors d'une déclaration à Radi...

Kinshasa : Salomon Kalonda évacué vers un hôpital suite à la détérioration de son état de santé

L'opposant et proche de Moïse Katumbi, Salomon Kalonda, a été quitté la prison militaire de Ndolo dans une ambulance suite à la détérioration de son état de santé. C'est ce qu'a fait savoir Hervé Dia...

Justice : le procès de Salomon Kalonda s’ouvre ce jeudi 15 août devant la Haute Cour militaire...

Le procès de Salomon Kalonda, conseiller spécial de l'opposant Moïse Katumbi, débutera demain jeudi 15 août devant la Haute Cour militaire de Kinshasa. C'est ce qu'ont annoncé ses avocats ce jour. ...

RDC : les résidences de Moïse Katumbi et Salomon Kalonda perquisitionnés par les services de renseig...

Les services de renseignements ont perquisitionné, ce jeudi, les résidences de l’opposant congolais, Moïse Katumbi et de son conseiller spécial Salomon Kalonda. D’après des sources concordantes, c...