Arrestation de Salomon Kalonda : « Beaucoup des collaborateurs du chef de l’État travaillent contre lui » (Donatien Nshole)

Au cours de l’émission « JMK Today » diffusée les ondes de la chaîne de télévision « Télé 50 », Monseigneur Donatien N’Shole a accusé les collaborateurs du président de la République de travailler sa perte. 

La déclaration de ce prélat catholique est fait en marge de l’arrestation brutale du collaborateur du leader de l’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, le mardi 30 mai dernier à Kinshasa. 

Le secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale Congolaise (CENCO), a fustigé la manière dont le conseiller principal du candidat à la prochaine présidentielle en RDC. Dans la foulée, il les accusent de fouler aux pieds l’état de droit. 

 « J’assume ce que je dis, beaucoup de collaborateurs du chef de l’État travaillent contre lui, je connais le chef de l’État, je connais son état d’âme, je connais son état d’esprit, il y a des choses qui sont faites par ses collaborateurs, je pense que s’il ne les leur reproche pas en privé par respect pour eux, alors il doit être dépassé, mais je ne pense pas; l’état de droit est bafouillé par ceux sensés le mettre en application » , a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « l’État de droit à une façon de se comporter, on ne peut pas arrêter quelqu’un de ce niveau dans de telles conditions-là. Je ne condamne pas le fait qu’il soit arrêté, je ne me mêle pas à la justice ».

Depuis l’interpellation musclée du bras droit de Moïse Katumbi, par l’état-Major des renseignements militaires (DEMIAP), à l’aéroport de N’djili alors qu’il s’apprêtait pour rallier Lubumbashi , des réactions ont fusé dans tout le sens que ça soit le pouvoir en place ou encore l’opposition. 

Pour le gouvernement congolais par le truchement de son porte-parole, Patrick Muyaya  lors d’une interview accordée à France 24, cette interpellation s’inscrirait dans le cadre des violences qui ont émaillée les dernières manifestations de l’opposition, rappelant par ailleurs que l’opposant Martin Fayulu a été filmé en train de demander à des manifestants d’attaquer les forces de l’ordre avec des pierres. Mais toujours est-il que le motif de cette arrestation reste inconnu aux yeux du public.

L’opposition , quant à elle, dénonce la dérive « dictatoriale » de Félix Tshisekedi. Et exige la libération de Salomon Kalonda sans condition. 

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

Affaire de détournement des deniers publics : les ministres ...

Dans le cadre de l'enquête ouverte pour détournement de fonds publics, le procureur général près la Cour de cassation a interdit aux ministres Nicolas Kazadi (Finances), François Rubota (Développemen...

Le procureur général de la Cour de cassation ordonne l&rsquo...

Le procureur général près la Cour de cassation a ordonné l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa. https://twitter.com/mbotecd/status/...

Augustin Kabuya: «Qui vous a dit que c’est le dernier ...

Les déclarations d'Augustin Kabuya, chef de cabinet de Félix Tshisekedi, ont suscité de vives réactions en RDC. Lors d'une rencontre avec des militants de l'UDPS, le parti présidentiel, Kabuya a semé...

Partager la publication

Augustin Kabuya : « La CENCO a cessé de prêcher la politique de terre brûlée, nous pouvons dire coup...

Les églises catholique et protestante ont rendu public leur rapport préliminaire sur l'élection présidentielle du 20 décembre en République Démocratique du Congo. Contrairement aux précédents scrutin...

Election RDC : La MOE-CENCO note de nombreuses irrégularités susceptibles de remettre en cause la cr...

Les conclusions préliminaires de la mission d'observation électorale de la CENCO-ECC La Mission d'observation électorale de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO-ECC) a rendu public u...

L’Église catholique de RDC contre la bénédiction des couples de même sexe

L'Église catholique de République démocratique du Congo (RDC) a réaffirmé son opposition à toute forme de bénédiction des couples de même sexe. Dans un communiqué publié le 23/12/2023, la Confére...

Procès Salomon Kalonda : Le jugement renvoyé une nouvelle fois au 15 novembre

Le procès intenté contre Salomon Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi, n'a toujours pas connu son épilogue. La Cour militaire de Kinshasa a une nouvelle fois reporté sa décision initialement ...
Application Mbote pour android Disponible sur Google Play