Moïse Mbiye ne concède pas totalement l’idée d’être qualifié comme révolutionnaire du gospel congolais.

Lors de son séjour à Paris, le chanteur congolais du gospel le plus écouté et vu était en entretien dernièrement avec des chroniqueurs de musique. A propos des fleurs que lui a jetées le Chroniqueur Ado Yuhe, Moïse Mbiye réagit :

 » Révolutionner les choses c’est une lourde responsabilité pour moi. Et si c’est le cas, je dirais gloire à Dieu au lieu de merci. Permettez ça, car c’est par là grâce que j’y suis parvenu « , a déclaré le patron du label Bibomba music dans une interview postée sur la chaîne Youtube Congo mokili.

La réserve de l’Éternel renchérit :  » Je ne me suis pas mis des limites en moi même. Dans mon esprit je ne me disais pas que je suis un artiste gospel pour que ma musique ne joue que dans un deuil seulement. Je ne suis pas de ceux qui se lamentent sans proposer mieux. « 

Pour rappel, l’artiste Moïse Mbiye considère son collègue Mike Kalambayi comme le meilleur musicien de leur génération. Il l’a dit lors de son récent passage à l’émission JMK rencontre de Jean-Marie Kassamba.

Joslin Mpoy