Fally Ipupa regle ses comptes avec Heritier Watanabe, Ferre Gola et Fabregas le Metis Noir lors d’une conference de Presse.

Lors de la conférence de presse tenue ce samedi 23 septembre à la salle shobuzz, Fally Ipupa a repondu à tous ses détracteurs qui l’accusent d’avoir fuit la Rumba, d’acheter des likes et des vues sur son compte Youtube ou encore de nous présenter plus sa vie privée au lieu de faire la musique. Certains de ces critiques ont été formulées directement par des artistes Congolais comme Ferre Gola, Heritier Watanabe ou encore Fabregas le Metis noir.

« Je ne suis pas un artiste à qui on impose des choses »

Lors de la sortie de l’album Tokooos, plusieurs personnes ont reproché à Fally Ipupa de s’être trop laissé imposer le choix des chansons sur son album. Certains l’accusent même de n’avoir pas pu imposer à Warner, la maison qui le produit, au moins une rumba de son album. Pour Fally Ipupa, cet album comprend plutôt les chansons congolaises imposées à Warner, Et cite l’exemple de Eloko Oyo. « Je ne suis pas un artiste à qui Warner impose des choses et ils le savent. », a-t-il dit.

Aux artistes qui se déclarent Roi de la Rumba

Aux artistes qui pensent être les meilleurs de la Rumba, Fally Ipupa fait une petite piqûre de rappel, « en 2006, j’ai sorti droit chemin, toutes mes chansons étaient connues. Mon album Arsenal de belle mélodie, toutes mes chansons sont connues. Power Kosa lela… je suis même le premier à sortir un album avec 26 titres. » Et d’ajouter « les seules chansons rumba congolaises qui sont connues à l’étranger sont celles de Fally Ipupa. Je suis parmi les meilleurs artistes rumba de ce pays. »

« Jouer un concert à Brazzaville et en Angola, c’est comme jouer à Kinshasa. »

Aujourd’hui, tous les musiciens se vantent d’avoir livré des concerts en Angola ou à Brazzaville, le cas de Heritier Watanabe. Fally Ipupa minimise ces choses là.  » Je suis parmi les artistes Congolais que les Angolais appellent à tout moment. » Et d’ajouter que « lorsque vous recevez un artiste lors des émissions, demandez-lui où ils a joué. S’il dit
Brazza, dites-lui que ça ne compte pas. C’est comme jouer à Kinshasa. En Angola! Non, eux ce sont nos frères. »

Pour ceux qui l’accusent de trop se mettre en avant au lieu de plus parler de sa musique, Fally Ipupa leurs répond en citant les multiples choses qu’ils ont faites alors qu’ils lui reprochaient ça avant. « la vie c’est comme Power Kosa leka, (Mentir et partir). Ceux qui ont déclaré un jour qu’ils ne feront jamais de featuring, ceux qui ont déclaré un jour que je parle trop de moi, ceux qui ont déclaré un jour que je prends trop des photos avec des stars,… c’est parce que vous n’avez pas encore l’occasion de le faire. », a-t-il déclaré.

 

A Ceux l’accusent d’acheter les vues sur Youtube

« Ceux qui pensent que j’achete les vue sur Youtube, qu’ils achetent eux aussi? Moi je fais 2 millions en une semaine. »

Pour conclure, Fally Ipupa déclare que dans douze mois, les autres artistes congolais feront eux aussi des albums ouvert comme Tokoooss. « Comme ils ne sont pas reglo, ils n’accepterons jamais de m’avoir copié. », dit-il.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :