Facebook : Richard Bona, célèbre bassiste américain, déchire son passeport camerounais en direct

Richard Bona, l’un des bassistes les plus célèbres du Cameroun, naturalisé américain, a échappé à la prison en Hongrie récemment. On vous emmène à tout découvrir.

Des faits qu’il méconnaît totalement

L’ami de Lokua Kanza a révélé, il y a deux jours lors d’un direct Facebook, qu’il été appréhendé récemment par les éléments de la police en Hongrie pour des faits qu’il ne connait ni de près ni de loin.

Son passeport, selon ses dires, a été retrouvé entre les mains d’un autre jeune camerounais avec la même identité dans ce pays, mais seules les photos sont différentes.

« Quand mon passeport est plein, il faut que j’aille le changer

« Quand mon passeport est plein, il faut que j’aille le changer. Lorsque j’ai laissé mon ancien passeport, ils ont enlevé ma photo et ils ont mis celle de quelqu’un d’autre », explique-t-il.

Avant de poursuivre : Quand je suis rentré aux USA, mon Avocat m’a dit : « Si les autorités de ton pays te mettent en danger comme cela, ce n’est pas bon ».

Bona a indiqué que c’est l’une des raisons pour lesquelles il a déchiré ce passeport.

« C’est pour vous dire combien de fois les autorités de mon pays sont une bande d’en… Mon Avocat appelle à l’Ambassade du Cameroun et l’Ambassadeur veut porter plainte contre moi. Il nous dit que nous voulons salir l’image du pays », a-t-il renchéri.

Richard Bona, au cours de ce même direct, a accusé les autorités camerounaises dont la passivité n’aide pas le pays à aller de l’avant, selon lui.

Jegou – Miguel

Partager la publication