La boite de nuit Mexxt Club scellée par la Commission de censure

Le boite de nuit Next Club située dans la commune de la Gombe est scellée par la Commission Nationale de Censure.

Si tu veux aller t’amuser ce soir au Nexxt Club de Kinshasa, eh bien pas aujourd’hui ! Tu trouveras cette boîte de nuit fermée. Et sur la porte, il y a un papier de la commission de censure. Cette boite de nuit est scellé parce qu’elle organisaient des soirées dénommée « Les lycéennes » où plusieurs personnes étaient invitées à s’amuser avec des filles vêtus comme des lycéennes. La boite est interdite aux moins de 18 ans. Les affiches de cette soirée ont circulé sur les réseaux sociaux.

Beaucoup ont aussi déploré cette soirée et condamné Nexxt Club pour avoir permis de telles pratiques qui sont à la base de la dépravation des mœurs. On a demandé à la police de s’impliquer pour lutter contre ces activités.

Cela fait suite au phénomène Ujana qui avait poussé la police à prendre de sérieuses mesures l’année passée.

Articles similaires

Manuel Neuer à propos de l’Allemagne au Mondial :  » N...

Accroché par l'Espagne (1-1), en deuxième journée du groupe E , L'allemagne devra tout faire contre le Costa Rica pour obtenir une qualification en huitièmes de finale de la Coupe du Monde Qatar. ...

Félix Wazekwa :  » Beaucoup d’artistes de notre pays o...

Félix Wazekwa était en conférence de presse le week-end dernier à Kinshasa. Face à la presse, Mokuwa bongo a abordé plusieurs questions sur l'actualité musicale et sur sa carrière. D'après le ...

Pour Celeo Scram, son concert à Ymca avait été saboté

L’artiste Celeo Scram est revenu sur son concert raté au Stade Ymca. Il soutien que certains détracteurs, agissant pour le compte d’un artiste, auraient tout fait pour saboter l’événement. Celeo S...

Partager la publication

Nexxt Club s’excuse pour les publications de la soirée « Les lycéennes »

La boite de nuit Nexxt Club présente ses excuses au sujet des publications de l’affiche de la soirée « Les lycéennes », publications qui ont provoqué des indignations chez les internautes. Nexxt Cl...