Top 10 des appellations de certaines professions dans le lexique kinois, exemple : Policier- Mbila…

Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, compte une population estimée à 17,07 millions d’habitants appelés Kinois qui ont leur propre manière de désigner les personnes qui exercent certains métiers ou professions. La rédaction de Mbote.cd en a répertoriées 10 utiliséss couramment.

  1. Un chauffeur de taxi = Volant où ntshofa

La profession de chauffeur de taxi consiste à conduire un véhicule pour emmener des passagers à leur destination bien précis. A Kinshasa, un homme qui exerce ce métier est appelé volant ou Nsthofa.

  1. Un couturier = Maître taille

Celui ou celle qui coud des vêtements dans les quartiers est appelé par la majorité de kinois maitre taille, peu importe le sexe.

  1. Un (e) footballeur(euse) ou joueur (euse)de Football : Djogo

Un footballeur ou une footballeuse est une personne qui pratique le football en tant que professionnel ou amateur. À Kinshasa, celui ou celle qui joue au football est appelé Djogo.

A noter que le substantif Djogo dérive de la langue portugaise qui veut tout simplement dire match ou jouer.

  1. Mécanicien = Mécano

Le technicien d’atelier qui assure l’entretien, la maintenance, la réparation et le réglage des véhicules automobiles a pour sobriquet Mécano dans le lexique des habitants de Kinshasa.

  1. Un militaire = Kodo ou Kunzi

Un membre des forces armées, c’est-à-dire d’une institution de défense des intérêts stratégiques de l’État, à Kinshasa on l’appelle Kodo ou Kunzi

  1. Musicien = Nduleman ou encore muzikana

Une personne qui utilise sa voix pour produire une succession de sons formant une mélodie ou qui joue d’un instrument de musique est communément appelé Nduleman ou encore Muzikana.

  1. Un (une) policier(e)= Mbila

Dans le jargon kinois, on appelle un agent de l’ordre Mbila

  1. Une prostituée = Tsheko, tshel, Molaso ou encore londonienne

La femme qui offre ses services sexuels en contrepartie de l’argent est nommée en lexique kinois issus du lingala (une des 4 langues nationales) Tshel, Tshekos…

  1. Un taxi-moto= Wewa ou Maniéma

Dans tous les carrefours de la ville, vous entendrez quelqu’un héler ‘’ Wewa’’ pour désigner un taxi-moto ou motards. Selon le constat fait par Mbote.cd, ces derniers entre eux s’appellent Maniéma.

  1. Un (une) vendeur (euse) à la criée = coopérant ou chailleur

La vente à la criée ou à la sauvette est une opération par laquelle une personne appelée vendeur interpelle de vive voix des acheteurs potentiels dans le but de leur vendre un bien, traditionnellement selon un système d’enchères, selon un principe offre/demande. À Kinshasa, ils sont appelés coopérant ou chailleur.

Christian-Timothée Ezechiel

author avatar
Grace Izi Diakubama

Articles similaires

Moïse Mbiye : « Tu ne peux pas te lever et dire que tu es co...

Deux jours après les attaques des rebelles du M23 à Goma ayant fait près de 40 morts dans le camp de déplacés de Mugungu, le pasteur Moïse Mbiye a réagi via Instagram. Ambassadeur du FONAREV, il a...

Kenya Airways suspend ses vols vers Kinshasa

Kenya Airways, la compagnie aérienne nationale du Kenya, a annoncé la suspension de ses vols à destination de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, à partir du 30 avril 2024. ...

Le procureur général de la Cour de cassation ordonne l&rsquo...

Le procureur général près la Cour de cassation a ordonné l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa. https://twitter.com/mbotecd/status/...

Partager la publication

Application Mbote pour android Disponible sur Google Play