Kinshasa-Matete : Brûlée vive par son ex-compagnon, une femme décède de ses brûlures

- Advertisement -

Si la majorité des kinois se sont égayés lors de la fête de Noël, à Matete, l’une des vingts-quatre communes de la capitale Kinshasa, c’était une toute autre ambiance qui a caractérisé cette journée réputée de jouissance. Pour cause, une femme a été brûlée vive par son ex compagnon qui l’accusait de l’avoir rendu impuissant sexuellement.

Selon les divers témoignages recoupés au marché de Matete et à ses environs par Mbote.cd, la raison de cet acte serait la jalousie éprouvée par la victime Lili Nsasa.

À en croire certains témoins oculaires, celui que l’on présente comme Wamba Kongo Joseph entretenait une relation amoureuse avec la victime depuis des nombreuses années. De cet amour partagé entre les deux naîtra un enfant.

Au courant de ce mois de Décembre,
Mr Joseph Wamba Kongo s’est marié à une autre femme. Ce qui couperait court la relation amoureuse entre les deux désormais ex.

Toujours d’après les personnes interrogées, le jour de la fête Noël, Mr Joseph, l’auteur du crime, s’est présenté chez la défunte Lili Nsana à son lieu de travail, au marché de Matete, muni d’un bidon contenant de l’essence et un briquet. Il accusait son ex compagne de l’avoir rendu impuissant sexuellement en s’appuyant sur le métier exercé par cette dernière qui est une « vendeuse des produits et médicaments traditionnels ». Le criminel, de surcroît menaçait la victime de lui rendre sa force d’homme en vue de satisfaire ses besoins physiologiques.

Il s’ensuivra une violente dispute entre les deux. Et l’homme finira par craquer et mettra ses menaces en exécution brûlant ainsi vive Maman Lili devant la population médusée. Lili Nsasa succombera de ses blessures quelques heures plus tard à l’hôpital Général de Référence de Kinshasa, ex. Maman Yemo,

Pour sa part, Wamba Kongo Joseph a été arrêté le même jour par les éléments de la Police de Matete, jugé en procédure de flagrance, le mardi 28 décembre 2021. Il écope de la prison à vie. Et en guise de dommages et intérêts, il est sommé de payer l’équivalent de 30.000 dollars américains à la famille de la victime.

Ezechiel Mampuya

author avatar
Kabwatila hervé

Articles similaires

#Kinshasa : Les moto-taxis (Wewa) obtiennent une délimitatio...

Les moto-taxis sont montés au créneau après l'annonce de l'interdiction formelle de circuler dans la commune de Gombe par le vice-premier ministre de l'intérieur Peter Kazadi. Ces motards considèrent...

#RDC : La société civile dénonce un raket géant : le trafic ...

La société civile de la région de Masisi en République Démocratique du Congo (RDC) alerte sur une nouvelle vague de pillage des ressources minières congolaises par le mouvement rebelle M23. Selon ...

Manifestation étudiante à l’ISTA de Kinshasa : 15 bles...

Le directeur général de l'Institut Supérieur de Technique Appliquée (ISTA) de Kinshasa a annoncé qu'une manifestation d'étudiants hier a fait 15 blessés, dont 6 étudiants et 9 policiers. C'est ce qu'...

Partager la publication