Kinshasa : le corps sans vie d’une journaliste retrouvé abandonné à Macampagne

- Advertisement -

Une découverte macabre a eu lieu vendredi matin dans le quartier résidentiel de Macampagne à Kinshasa. Le corps sans vie d’Anouchka Lukuni, une journaliste et animatrice de la chaîne de télévision Mandiko Télévision, a été abandonné sur la voie publique.

C’est un passant qui a alerté la police en signalant la présence du corps gisant sur la chaussée. À leur arrivée, les autorités ont pu constater que la victime présentait des signes de violence et que son décès remontait à plusieurs heures. Son identité a ensuite été confirmée par sa famille, prévenue par des images circulant sur les réseaux sociaux.

D’après les premiers éléments de l’enquête, Anouchka Lukuni avait indiqué la veille à ses proches qu’elle se rendait à une fête dans le quartier de Delvaux. Elle aurait quitté les lieux précipitamment après une bagarre. Les causes et circonstances exactes de sa mort devront être établies par l’enquête.

Cette affaire provoque une vive émotion en RDC. Plusieurs voix s’élèvent déjà pour réclamer la lumière sur ce décès tragique et que les auteurs soient traduits en justice. Le climat d’insécurité grandissant dans la capitale congolaise inquiète les défenseurs des droits humains. Une enquête a été ouverte par le parquet pour faire toute la lumière sur cette affaire.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

#Kinshasa : Les moto-taxis (Wewa) obtiennent une délimitatio...

Les moto-taxis sont montés au créneau après l'annonce de l'interdiction formelle de circuler dans la commune de Gombe par le vice-premier ministre de l'intérieur Peter Kazadi. Ces motards considèrent...

#RDC : La société civile dénonce un raket géant : le trafic ...

La société civile de la région de Masisi en République Démocratique du Congo (RDC) alerte sur une nouvelle vague de pillage des ressources minières congolaises par le mouvement rebelle M23. Selon ...

Manifestation étudiante à l’ISTA de Kinshasa : 15 bles...

Le directeur général de l'Institut Supérieur de Technique Appliquée (ISTA) de Kinshasa a annoncé qu'une manifestation d'étudiants hier a fait 15 blessés, dont 6 étudiants et 9 policiers. C'est ce qu'...

Partager la publication