Kinshasa : à la proche de la saison pluvieuse, nombreux caniveaux et rivières restent non curés ( constat)

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, se prépare à affronter la nouvelle saison des pluies dans quelques semaines, mais selon un constat fait par la rédaction de MBOTE.CD, ce vendredi 07 septembre 2023, de nombreux caniveaux et rivières ne sont pas curés. 

En effet, un tour dans différents quartiers de la capitale congolaise montre que la plupart des cours d’eau et collecteurs d’eaux usées ne sont pas curés. Herbes, déchets et immondices encombrent leur lit, réduisant drastiquement leur capacité d’écoulement. C’est le cas notamment des rivières Makelele ,Maluku ou encore Kalamu, devenus de véritables dépotoirs à ciel ouvert. 

Un exemple frappant de cette situation peut être observé le long de la rivière Makelele , qui sépare les communes de Kintambo et de Bandalungwa, notamment aux abords du quartier camp-Luka. Le lit de la rivière est envahi par des bouteilles en plastique et autres déchets, rivalisant avec une végétation sauvage. 

Cependant, le constat le plus préoccupant concerne la rivière Kalamu, entre la direction de Bongolo et le boulevard Sendwe. Devenue un dépotoir pour les quartiers environnants, cette rivière risque de déborder et de causer des inondations dès les premières pluies.

Du côté des caniveaux, la situation est encore plus alarmante. Les collecteurs des principales artères de Kinshasa sont actuellement obstrués, et curieusement, aucune mesure n’a été prise jusqu’à présent pour les curer en prévision des précipitations à venir.

Pour s’en rendre compte , il suffit d’effectuer un tour sur l’avenue de la Démocratie, ex-Huileries, juste en face du marché Lufungula où un grand collecteur sur est bouché et refoule des eaux usées sur la chaussée.

Face à ces constats, les habitants de Kinshasa expriment leur inquiétude. Ils appellent les autorités urbaines à agir rapidement en lançant des opérations de curage des caniveaux et des rivières dans tous les districts de la ville. 

Face à cette situation alarmante, les Kinois demandent aux autorités de lancer en urgence une vaste opération de curage dans tous les quartiers. Car outre les dégâts humains, les inondations risquent également d’isoler certains secteurs et de provoquer des dégâts matériels considérables. 

« la saison sèche se termine sans aucune initiative de curage des caniveaux et des rivières. Si rien n’est fait, nous devons nous attendre à pire. Nos dirigeants semblent ne pas avoir retenu les leçons du passé. Ils attendent que leurs concitoyens meurent dans des inondations pour agir et présenter des messages de condoléances» a déclaré un résidant de la commune de Kalamu à MBOTE.CD

Avec la saison des pluies imminente, le temps presse pour Kinshasa dont les habitants redoutent de vivre à nouveau le chaos des eaux. Les événements tragiques de la saison des pluies précédente, avec les inondations qui ont paralysé la ville sont encore dans les mémoires.

author avatar
Christian Mampuya
Journaliste chez Mbote.cd

Articles similaires

Moïse Mbiye : « Tu ne peux pas te lever et dire que tu es co...

Deux jours après les attaques des rebelles du M23 à Goma ayant fait près de 40 morts dans le camp de déplacés de Mugungu, le pasteur Moïse Mbiye a réagi via Instagram. Ambassadeur du FONAREV, il a...

Kenya Airways suspend ses vols vers Kinshasa

Kenya Airways, la compagnie aérienne nationale du Kenya, a annoncé la suspension de ses vols à destination de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, à partir du 30 avril 2024. ...

Le procureur général de la Cour de cassation ordonne l&rsquo...

Le procureur général près la Cour de cassation a ordonné l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa. https://twitter.com/mbotecd/status/...

Partager la publication

Application Mbote pour android Disponible sur Google Play