Werrason : « Il y a des mains noires derrière mon dossier à la Cour constitutionnelle »

Reçu à la radio Top Congo FM, l’artiste musicien Werrason dénonce une main noire derrière son dossier à la Cour Constitutionnelle.

« Il y a des mains noires derrière mon dossier (à la Cour constitutionnelle). Il y a des gens qui craignent que je leur arrache le leadership à Kikwit. Pour dire vrai, mon dossier est flou », dénonce Werrason qui dit avoir introduit son dossier en bonne et due forme.

« j’étais le numéro 162, on l’a passé sans le traiter. Je n’ai même pas été cité. Une main noire a écarté mon dossier. Et on a clôturé l’audience », affirme le Roi de la foret.

« Mes frères de Bandundu qui me combattent. Ils ne veulent pas j’aille au Parlement, alors que j’y vais défendre la cause des artistes. Depuis 1967, il n’existe pas de lois culturelles »., dit encore le chanteur.

Werrason dit avoir introduit sa demande à la chambre II alors que le candidat qu’il avait attaqué, a été validé à la chambre I.

Werrason se dit confiant en ses chiffres et attends lui-aussi le verdict de l’audience pour la rectification des erreurs matériels.

Laisser un commentaire