Werrason: « Dj Arafat m’avait tenu par l’épaule et m’a dit c’est moi Arafat, oh ! Vieux, ta chanson Block Cadenas chauffe chez nous, je te dis c’est grave en Côte d’Ivoire ! »

Les critiques pleuvent sur Werrason. Ses détracteurs l’attaquent à propos de sa supposée « dénaturation » dans la musique. L’artiste en a parlé, dimanche 11 janvier lors de son intervention sur Congo Web TV.

En effet, le Roi de la forêt s’est expliqué en prenant l’exemple de sa chanson Block Cadenas sortie en 2014 sur toutes les plateformes de téléchargement et d’écoutes. Il a profité de l’occasion pour mettre les points sur les i.

Face à toutes les critiques portées contre lui, Werrason a brisé son silence estimant être le chef du clan Wenge Maison Mère et le propulseur de tous les jeunes artistes qui font du succès à ce jour, sur la scène musicale congolaise.

« Connaissiez-vous Block Cadenas (parlant d’un jeune guitariste qui a collaboré avec Werra sur la chanson portant le même nom ndlr) ? », interroge Igwe au présentateur de l’émission télévisée précitee. Puis le patron de Maison Mère a renseigné qu’il a croisé le petit enfant guitariste dans une rue de la ville de Kinshasa. « Je l’ai trouvé à la rue et nous sommes allés en studio, personne n’en était au courant », a-t-il révélé.

En poursuivant sa déclaration, le Big Boss a relaté l’impact de son tube Black Cadenas. Werrason a même cité le nom de l’artiste ivoirien Dj Arafat pour appuyer ses dires au sujet du succès de Block Cadenas.

« Dj Arafat m’avait tenu par l’épaule et m’a dit c’est moi Arafat, oh ! Vieux, ta chanson Block Cadenas chauffe chez nous, je te dis c’est grave en Côte d’Ivoire », rapporte le roi de la forêt pour soutenir qu’il n’est pas démodé.

Jegou – Miguel

x

Les critiques pleuvent sur Werrason. Ses détracteurs l’attaquent à propos de sa supposée « dénaturation » dans la musique. L’artiste en a parlé, dimanche 11 janvier lors de son intervention sur Congo Web TV.

En effet, le Roi de la forêt s’est expliqué en prenant l’exemple de sa chanson Block Cadenas sortie en 2014 sur toutes les plateformes de téléchargement et d’écoutes. Il a profité de l’occasion pour mettre les points sur les i.

Face à toutes les critiques portées contre lui, Werrason a brisé son silence estimant être le chef du clan Wenge Maison Mère et le propulseur de tous les jeunes artistes qui font du succès à ce jour, sur la scène musicale congolaise.

« Connaissiez-vous Block Cadenas (parlant d’un jeune guitariste qui a collaboré avec Werra sur la chanson portant le même nom ndlr) ? », interroge Igwe au présentateur de l’émission télévisée précitee. Puis le patron de Maison Mère a renseigné qu’il a croisé le petit enfant guitariste dans une rue de la ville de Kinshasa. « Je l’ai trouvé à la rue et nous sommes allés en studio, personne n’en était au courant », a-t-il révélé.

En poursuivant sa déclaration, le Big Boss a relaté l’impact de son tube Black Cadenas. Werrason a même cité le nom de l’artiste ivoirien Dj Arafat pour appuyer ses dires au sujet du succès de Block Cadenas.

« Dj Arafat m’avait tenu par l’épaule et m’a dit c’est moi Arafat, oh ! Vieux, ta chanson Block Cadenas chauffe chez nous, je te dis c’est grave en Côte d’Ivoire », rapporte le roi de la forêt pour soutenir qu’il n’est pas démodé.

Jegou – Miguel