Rien n’est plus important que la base au Congo

Tout le monde parle de «la base» à Kinshasa. Dans les débats de rue, entre pots et surtout sur les réseaux sociaux, c’est le terme qu’on veut tous prononcer.

Ce terme est devenu très populaire depuis que le président de l’UDPS Félix Tshisekedi s’est prononcé pour se retirer de l’accord qui a désigné le candidat commun de l’opposition. « Je ne peux aller à l’encontre de la base, ce serait signer la mort de ma carrière politique », avait-il dit. Si plusieurs personnes ont été déçues par cet acte du leader de l’UDPS, les congolais ont trouvé une expression pour rigoler. Tout le monde parle de «la base» sur un ton comique. On pourrait lire des phrases comme «base nde makambu» ou encore « vu la pression de ma base, je compte me retirer de ce groupe.».

Felix Tshisekedi n’était pas le seul à se retirer de cet accord. Vital Kamerhe s’y est aussi retiré, sans doute sous la pression de sa base.

Lire aussi :  Tendance : " cherchons l'argent, je répète cherchons l'argent! "
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :