Pénurie des produits pétroliers à Kinshasa : Les «kadhafis », les taxi-moto et les chauffeurs font bonne affaire

Le malheur des uns font le bonheur des autres, dit-on ! Cette citation trouve tout simplement son sens à Kinshasa ce lundi 04 Avril 2022. Pour cause, les vendeurs des produits pétroliers appelés kadhafis, les taxi-motos et les chauffeurs ont profité de cette pénurie pour majorer le prix de leur biens et services. Tel est le constat fait par Mbote.cd

Si depuis le week-end dernier il fallait patienter pendant plusieurs heures pour se ravitailler en carburant dans plusieurs stations à essence, pour ceux-là qui ne supportent pas cette dure épreuve allaient auprès des Kadhafis pour se ressourcer avec l’essence où le gasoil à 4000 FC, soit le double du prix fixé sur le marché.

« J’étais contraint malgré moi d’aller m’approvisionner en carburant à 4000 FC auprès des Kadhafis, car mes amis depuis 5h n’ont pas pu avoir même une goutte. Pour compenser cette perte, j’ai haussé le prix », a expliqué un motard interrogé

Ces vendeurs dits kadhafis ont expliqué que cette majoration est consécutive aux nombreuses difficultés rencontrées pour s’approvisionner en carburant depuis un certain moment.

À noter que depuis la matinée, la circulation est perturbée dans la ville de Kinshasa. Le prix à payer par course dans certains coins de Kinshasa pour rallier le centre-ville ont doublé voire triplé. Par exemple, de l’UPN jusqu’à zando, il a fallu débourser 4.000 Francs congolais pour certaines personnes.

Partager la publication