L’œuvre du sculpteur congolais Freddy Tsimba placée au Théâtre national de Chaillot.

Une œuvre du sculpteur congolais Freddy Tsimba a été commandée par le théâtre national de Chaillot à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la signature de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Freddy Tsimba est un sculpteur congolais qui vit à Kinshasa et transforme des matériaux métalliques en œuvres d’arts. Capsules de bière, cuillères, clés, chaines, mais aussi morceaux d’obus, machettes, ou douilles sont parmi les objets qu’il récupère. Freddy Tsimba vient de faire une œuvre appelée « Porteuse de vies » qui mesure 4m90. Cet œuvre est désormais placée Théâtre national de Chaillot. Elle a été commandée pour célébrer la soixante-dixième anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. L’auteur explique son œuvre : « C’est le corps d’une femme sans tête (car universelle), bras coupé, cuisses trouées, mais debout, avec dans sa main valide, un livre ouvert. Elle est constituée de 220 kilos de douilles usagées.
Parfois, pour aller trouver ces douilles, je dois me déguiser en « fou » pour pouvoir accéder à certains lieux. Un fou, on ne l’approche pas.
Le livre, c’est la connaissance. Il est constitué de clés qui sont autant d’accès au savoir, ouvert comme un oiseau qui prend son envol. Des clés d’accueil, d’ouverture et de partage. »

Ainsi ce congolais doit être heureux de voir son œuvre placée désormais au pied du grand escalier du Théâtre national de Chaillot.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :