Le Premier Ministre interdit au Ministre de l’ESU de recueillir une quotité des frais d’inspection et de minerval de la part des étudiants

Le Premier Ministre Sylvestre Ilunga a interdit au ministre de l’ESU de recueillir une quotité des frais d’inspections et de minerval que paient les étudiants.

Le Chef du Gouvernement n’apprécie pas cette pratique qui selon lui, a des conséquences négatives sur ces établissements d’enseignement, les conditions du personnel de ces établissements et des études des étudiants

« …Afin de remédier autant que possible à cette situation dommageable pour l’enseignement national, à dater de la rentrée académique 2019-2020, toute rétrocession des quotités de frais d’inscription et du minerval au ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ainsi qu’à ses entités est interdite, excepté en ce qui concerne le Fonds de Promotion de l’Éducation Nationale », peut-on lire dans cette lettre adressée au Ministre de l’ESU.

Puisque le Premier Ministre a le souci d’une bonne condition des études supérieures, cette mesure entre en vigueur dès la rentrée académique 2019-2020.

Laisser un commentaire