Kinshasa : Un policier "fou" a tué deux de ses collègues et s'est retranché dans l'un des bâtiments du camp depuis ce matin

Un malade mental à l’hôpital du Camp Lufungula à Kinshasa s’est emparé d’une arme et tué un garde et un policier.

Selon une source locale, Cet homme s’est enfui dans le grand bâtiment et le bâtiment est sous une haute surveillance depuis 10 heures. Le général Silvano Kasongo, qui confirme l’information, indique que « des opérations sont en cours pour neutraliser ce policier ».

Route huilerie bloquée pour l’instant, il est demandé aux passagers de ne pas accéder sur cette route.

Le Commissaire général de la Police et commissaire divisionnaire principal avait annoncé qu’elle « s’est déployée partout pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens ».

« Que la population soit calme. Les dispositions sont prises. Tout le monde [la Police nationale congolaise] est en alerte pour que les fêtes se passent dans le calme », rassure, sur TOP CONGO FM, le Général Dieudonné Amuli.

« La Police a eu toutes les instructions, que ce soit en provinces, territoires, commissariats urbains dans les grands centre-villes, pour sécuriser les personnes et leurs biens », ajoute-t-il. 

Par la même occasion, il insiste sur le fait que l’armée est « à pied d’œuvre pour neutraliser et traquer les assaillants ainsi que les forces négatives qui s’attaquent à la population ».

Tout en notant que « tout se passe dans le calme », le Général Dieudonné Amuli demande à « la population de savoir que les Forces de l’ordre sont là pour sa sécurité ».

Pour l’instant, la fusillade aurait déjà fait 3 morts. nous reviendrons vers vous très bientôt avec plus d’information.

Laisser un commentaire