JM Kabund : “Depouiller le Ministre de l'intérieur de ses attributions au profit du Ministre de la justice est une provocation”

Suite à la destitution des dirigeants de 4 provinces par les Assemblées Provinciales,
Gibert Kankonde, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur voit ses attributions confiées à Céléstin Tunda ya Kasende. Ceci est révélateur d’une mésentente au sein de la coallition FCC-CACH, étant donné que les deux hommes ne sont pas de la même famille politique.

En effet, les provinces concernés sont : la Province de l’Ituri, le Kongo Central, le Haut Lomami ainsi que la Province du Sankuru.

Une Commission des Ministres présidée le 6 décembre 2019 par le Chef de l’Etat, devrait être gérée par Gilbert Kankonde en sa qualité de Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur.
Jean-Marc Kabund dénonce une provocation. Il estime que cette provoque de la monarchie majoritaire provenant de ses partenaires du FCC ne laissera pas l’UDPS sans réaction. Sur Tweeter le Président de l’UDPS a déjà fait des réactions qui expliquent son indignation.

S’estimant lésé dans ses fonctions, Gilbert Kakonde a envoyé une correspondance au Chef du Gouvernement, Ilunga Ilunkamba, lui rappelant les dispositions des articles 53 et 55 de l’Ordonnance numéro 17/024 du 10 juillet 2019 portant Organisation et Fonctionnement, Modalités de collaboration entre le Président de la République et les membres du gouvernement.

Gilbert Kankonde s’appuie sur la disposition de l’article 55 qui stipule qu’en cas de nécessité, le conseil des Ministres peut créer, à titre exceptionnel, des Commissions ad hoc en vue d’étudier des questions spécifiques.

Le Premier Ministre répondant à cette correspondance lui adressée, déclare qu’il est question de droit et non de politique pure et de sécurité.

C’est sur ces entrefaites, que Me Céléstin Tunda Ya Kasende a convoqué les Gouverneurs et Présidents des Assemblées Provinciales. Une démarche de trop et hors responsabilité.

Laisser un commentaire