Jacky Ndala enfin libre

Le coordonnateur national de la jeunesse d’Ensemble pour la République, Jacky Ndala a quitté ce samedi
18 Juin la prison centrale de Makala.

Récemment, soit le 1er septembre 2021, la peine du proche de Moïse Katumbi a été réduite. Jugé au second degré, c’est-à-dire en appel, au tribunal de grande instance de Kinshasa/Kinkole.

En effet, l’ex animateur des émissions télé a été reconnu coupable de « désobéissance civile » et a écopé de vingt deux mois de prison en appel.

Qu’est-ce qui s’est passé réellement

Au cours d’une vidéo amateure relayée sur les réseaux sociaux, il y a quelques mois, M. Ndala sensiblisait un groupe de personnes et dire :  » Lorsque le signal sera donné , là où tu es , près de ta résidence , allume le feu ( … ) Nous avons pris rendez – vous d’aller visiter le palais du peuple », siège du parlement congolais .

Le numéro 1 de la jeunesse du parti Ensemble, faisait allusion, d’après cette vidéo, à une proposition de loi controversée déposée récemment au parlement qui prévoit que seuls des Congolais nés de deux parents congolais pouvaient concourir à la présidentielle. En effeet, si cette loi est votée , M. Katumbi né d’un père Italien et d’une mère congolaise qui affiche ses ambitions pour la magistrature suprême serait exclu de la course . La prochaine présidentielle en RDC est censée avoir lieu en décembre 2023 et le président Félix Tshisekedi a déjà annoncé qu’il briguerait un nouveau mandat .

Jegou – Miguel