Innoss’B sur sa rencontre avec Fally Ipupa en Côte d’Ivoire : « On ne nous a pas invité en bloc, chacun est allé faire ses affaires et respecter son invitation »

En mars dernier et alors qu’ils sont en froid, Innoss’B et Fally Ipupa se sont retrouvés en Côte d’Ivoire pour le compte de la fondation Children of Africa de Dominique Ouattara, première dame ivoirienne. De son côté, le jeune leader revient sur cette retrouvaille qui n’a pas du tout été tendre entre eux.

Cette rencontre a suscité diverses polémiques et plusieurs commentaires sur la toile ce jour-là. Critiqués tous les deux de ne pas s’être salué encore échanger, Innoss pour sa part se montre moins intéressé ni préoccupé. Il l’a fait savoir au cours d’une émission youtube « Euro show » postée lundi sur Youtube.

« On ne nous a pas invité en bloc, moi je venais de Kinshasa et d’autres sont venus d’où ils viennent. Chacun est allé faire ses affaires et respecter son invitation », indique le jeune leader pour taire toutes les critiques.

La détérioration d’une relation autrefois amicale

Décidément, l’empereur 243 k et Molodoi ne sont pas prêts à vouloir enterrer leur hâche de guerre. Leur dernière apparition ensemble à Abidjan, malgré les démêlés qui les opposent, avait au moins fait noter la paix entre les deux. Dommage ! Ils ne se sont même pas rapprochés une petite minute, s’évitant minutieusement.

Genèse de ce conflit de génération

Tout a commencé, selon Innoss’B en 2015, lorsqu’il voulait partager sa chanson « Pola », celle qui l’a propulsé sur la scène musicale congolaise.

Lire aussi : Innoss’B affirme que Fally Ipupa l’avait découragé de sortir la chanson « Pola »

Le jeune chanteur a renseigné qu’il avait fait part de ce morceau à son grand-frère (Fally ndlr) pour une audition, dans l’espoir de recevoir de lui des orientations, se basant sur son expertise. Ce qui n’a pas abouti.

Innocent Balume a déclaré ne pas avoir reçu un feed-back, et d’ailleurs son aîné l’aurait lui-même bloqué sur les réseaux sociaux ainsi que tous ses frères.

Jegou – Miguel

Partager la publication