Nini tosali te – Patrick Muyaya : « j’ai partagé le clip avec le Premier ministre, et nous nous sommes sentis touchés comme autorités »

Durant la conférence de presse organisée ce lundi 08 novembre 2021 à Bruxelles, le ministre des Médias et de la Communication Patrick Muyaya s’est aussi exprimé sur la chanson « Nini tosalite » du groupe MPR des rappeurs congolais qui dépeint le tableau de la souffrance de la population congolaise au quotidien.

Le porte-parole du gouvernement congolais Patrick Muyaya fait savoir qu’il fait partie des personnes qui partagent cette chanson « Nini tosalite » du groupe MPR. Et il défend également ce travail de qualité réalisé par ces jeunes concitoyens.

« Je défends les œuvres bien fouinées et assez originales du groupe MPR. La chanson « Nini to Sali te » s’inscrit dans la logique d’une jeunesse qui se plaint de la situation générale du pays. Je fais partie de cette jeunesse. Mais aujourd’hui si je suis arrivé à me faire élire et arrivé là où je suis c’est parce qu’au-delà des défis qui étaient dans notre société, on a travaillé, on a tenu, on a avancé. La vérité est que nous vivons depuis des décennies dans un contexte d’abandon général. Donc le message de jeunes qui est perçu là-dedans est un message de désespoir pour dire Nini to sali te », déclare Patrick Muyaya

Et de nuancer:

« Mais en réalité, dans ma compréhension ceci ne veut pas dire « Totika Kosala » (Nous devons arrêter de faire, Ndlr), ça veut dire que ce n’est pas parce qu’on a fait hier, et que ça n’a pas marché qu’on ne doit plus faire demain. A un moment donné, par rapport au contexte du pays, si ça ne marche pas à droite il faut essayer à gauche, et vice-versa jusqu’à ce que ça marche, c’est qu’il ne faut jamais renoncer. Et je crois que c’est ça le message que nous devons adresser à notre jeunesse, d’ailleurs j’ai partagé le clip avec le Premier ministre, et nous nous sommes sentis touchés comme autorités », ajoute-t-il

Le ministre en a aussi profité pour insister sur ce qui se fait par l’actuelle classe dirigeante.

« On pourra tout nous reprocher mais on ne pourra pas nous reprocher de commencer le travail du changement. Et ce travail prendra du temps, parce que les solutions se construisent, ce n’est jamais une génération spontanée. J’entends les gens critiquer le programme de la gratuité, mais ils ne savent pas ce que ça représente de voir 4 Millions d’enfants qui reviennent à l’école. 1,5 Millions de jeunes filles qui reprennent l’école. Lorsque les gens nous jugent, il faut regarder l’état du pays et voir ce que le pays peut offrir. Nous on représente l’Etat, nous encaissons, on ne se sent pas cibler par cette chanson, ce n’est pas une affaire personnelle, c’est une interpellation des jeunes pour que l’Etat fasse davantage, et l’Etat le fera. Autant l’Etat va le faire, autant les jeunes doivent continuer à faire. Je le prends positivement, c’est une interpellation collective, à la fois pour nous l’Etat, de faire notre part, et aussi pour les jeunes, de faire la leur pour faire avancer le pays, avec la force de ses citoyens ».

Signalons que depuis la sortie de ce titre, la classe politique congolaise continue à être secoué surtout pour le régime actuel qui pense les musiciens de ce groupe ont clashé le président de la République Félix Tshisekedi.

Hervé Kabwatila

Articles similaires

Gaz Fabilous : « La musique demande de la spiritualité »

La musique est un monde à part comme le disent les musiciens eux-mêmes dont chacun développe sa spiritualité à sa manière. Pour Gaz Fabilous avoir une forte spiritualité est indispensable dans la ...

Gims : « Je constate que vous aimez la polémique… à demain 1...

Au cœur des polémiques depuis quelques jours, Gims envisage d'en rajouter une couche dont il a donné rendez-vous à ses fans et détracteurs demain à 16 heures. Après avoir livré un concert restrein...

Marie Rose Amazone : « Je vous confirme que la résidence de ...

La veuve de Papa Wemba, Marie Rose Luzolo a affirmé que la parcelle de son décès de Macampagne est belle et bien devenue la propriété de l'Etat congolais. Sept ans après la disparition de son épou...

Partager la publication

Zozo Machine du Groupe MPR se balade en écoutant du But na filet

Le rappeur Zozo Machine du groupe MPR est déjà fan du nouvel album de But na filet intitulé « Determination ». Il s’est lâchée à l’écoute d’un des extraits. C’est Hugues But na filet qui...

MPR:  » Repose en paix Grand prêtre Lambio Lambio… »

Le groupe MPR rend hommage ce jeudi sur Facebook à Lambio Lambio dont ce dernier est décédé ce jeudi 18 mai à Kinshasa. Au travers d'un post Facebook, Zozo Machine et Yuma Dash ont tous deux honor...

Médias : Sur 262 chaînes de télévision  seules 107 sont autorisées d’émettre à Kinshasa 

Sur 262 chaînes des télévisions émettant à Kinshasa seules 107 sont autorisées à diffuser. Cette décision a été prise et rendue publique, ce mercredi 10 mai 2023, par le ministre de la Communication ...

Journée mondiale de la presse : « la RDC ne sera jamais le Rwanda où il n’existe aucune presse libre...

À l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya en a profité pour tacler le régime de Kigali , qualifié de ...