Héritier Watanabe: « Présentement, nous sommes partis d’un fléau pour qu’une chanson ou un cri d’animation fasse du succès, il faut qu’il ait forcément des insanités »

À quelques jours avant la sortie de son double album « Mi-ange mi-démon », Héritier Watanabe multiplie des emission YouTube pour faire la promo de son nouveau projet.

Au cours d’une récente interview sur la chaîne Actu du net, ce chanteur congolais a émis son opinion sur le contenu de la musique congolaise actuelle.

Wata qui dit faire de la musique intelligente, a eu expliquer ce qualificatif. D’après lui, c’est sa façon de faire, ses textes, et sa technicité qui font de sa musique « intelligente ».

Pour étayer son argumentaire, l’artiste est revenu sur le contenu de la musique congolaise actuelle.

« Présentement, nous sommes partis d’un fléau pour qu’une chanson ou un cri d’animation fasse du succès, il faut qu’il ait forcément des insanités. Et cela a fait entre 12 ou 15 ans. », a déclaré Wata Plus, avant de renchérir: « Je ne me suis jamais engagé dans la musique pour faire ce genre de style. », dit-il.

Moto na tembe a renseigné qu’au moment où les bêtises étaient au rendez-vous dans la musique, lui, faisait le contraire, avec ses titres, notamment « BM » et « Petit feu ».

In fine, Causa Nostra a cité quelques groupes de musique qui selon lui, répandent des insanités dans leurs tubes.

« Cette musique a été jouée dans BCBG, Maison Mère, Quartier latin, Viva la Musica et beaucoup d’autres orchestres. », indique-t-il.

L’album « Mi-ange mi-démon » d’Héritier Watanabe est attendu le 18 décembre. Le générique inclu dans ce disque a été déjà lancé depuis mercredi 9 décembre dernier sur YouTube.

Jegou – Miguel