Félix Wazekwa : « Il y a des gens qui sont jaloux de Djuna Djanana dont les enfants ont réussi dans la vie »

Etant au cœur de l’actualité à Kinshasa après avoir été reçus le week-end dernier par le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi qui a fait d’eux des ambassadeurs de la musique congolaise en leur remettant à chacun un passeport diplomatique, les deux artistes musiciens congolais issus de la même famille Djuna Djanana et évoluant en France ont suscité des débats dans le paysage musical congolais créant ainsi deux camps, un qui le soutient contre et un autre.

Si de l’avis de l’artiste Karmapa qui s’est toujours présenté comme le prince de la rumba congolaise (ce qui n’est pas faux au regard des œuvres qu’il produit), les choses ne devaient pas se passer telles qu’elles l’ont été en faveurs des frères Djuna, faits ambassadeurs de la rumba congolaise tout en bénéficiant de surcroit des passeports diplomatiques reçus des mains propres du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi lui-même ; un autre artiste, et non de moindre, en la personne de Félix Wazekwa, lui par contre, ne trouve absolument aucun inconvénient à ce propos. Le S’ Grave, réputé pour sa sagesse, applaudi l’acte posé le président de la République tout en soutenant les nouveaux ambassadeurs de la musique congolaise dans leur prochaine mission.

Félix Wazekwa pense également que Gims et Dadju sont tout simplement victimes de la jalousie de la part de certains individus qui leur envient leur réussite.

« Il y a des gens qui sont jaloux de Djuna Djanana du fait que ses enfants ont réussi dans la vie. C’est peut être pour ça qu’ils sont combattus », lâche l’homme des verbes.

Hervé Kabwatila

Partager la publication