Félix Wazekwa à Gims et Dadju : « S’il faut les comparer à nous, c’est comme deux élèves dont l’un a eu 19/20 et l’autre 10/20 et ils n’ont pas rencontré Félix Tshisekedi pour avoir de l’argent»

La polémique autour des passeports délivrés, par le chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi, aux deux frères Djuna (Gims et Dadju) en plus du statut d’ambassadeur culturel du pays continue a susciter des multiples réactions dans l’univers de la musique congolaise. Pour sa part, l’artiste musicien Félix Wazekwa qui était de passage ce jeudi 03 Février 2022 à l’émission « Bosolo Na Politik » n’a pas donné sa langue au chat. Le monstre d’amour a tenu bien circonscrire les éléments dans leur contexte.

Selon S’grave Mokuwa bongo, Gims et Dadju sont actuellement les deux meilleurs musiciens congolais qui peuvent mieux défendre la musique congolaise à l’étranger puisqu’ils ont déjà beaucoup d’argent. Et au-delà de ça, que les gens arrêtent de tout politiser, car quand il s’agit de faire venir les joueurs qui sont nés au niveau de l’occident pour jouer au sein de l’équipe nationale, ça ne pose aucun souci. Mais pourquoi est-ce que le problème surgit quand il s’agit de la musique ?

« Il faut savoir respecter les gens. Gims et Dadju sont les deux meilleurs musiciens qui vendent mieux au niveau de l’étranger et c’est extraordinaire d’avoir des gens comme eux qui cherchent à servir notre pays. Les gens veulent qu’on accepte les enfants qui sont nés en Europe pour qu’ils viennent jouer au sein de l’équipe nationale des léopards. Nous sommes contents de voir Cédric Bakambu venir jouer au pays. Donc, s’il agit du football, ils peuvent venir comme ils veulent. Mais quand ils viennent pour la musique congolaise, ça devient un problème pourquoi ? » s’étonne Wazekwa de l’agitation des congolais au sujet de la polémique autour de Gims et Dadju.

En poursuivant ses propos, l’auteur du tube « Fimbu » a fait savoir que ces deux artistes ne peuvent pas être comparables aux musiciens congolais qui n’ont pas assez d’argent ; car, s’il avait été accordé aux locaux de partir voir le président, il se serait posé un problème d’argent.

« Qu’ils soient ambassadeurs culturels ou de la rumba, ça ne pose aucun problème. D’ailleurs, Gims et Dadju sont des multimillionnaires. Ils ne sont pas nos amis en matière d’argent. Entre eux et nous, il y a vraiment un écart. S’il faut le comparer à nous, ce serait comme deux élèves dont l’un a eu 19/20 et l’autre 10/20. Et ils n’ont pas rencontré Félix Tshisekedi pour avoir de l’argent », conclut l’interprète de la chanson  »Identité ».

Hervé Kabwatila

Partager la publication