Fabregas le Métis noir:  » Moi je suis comme un escalier, on l’emprunte pour passer, mais si tu veux le détruire, tu auras de la peine »

Depuis les États-Unis où il séjourne Fabregas le Métis noir a été reçu pour la première fois récemment dans une emisison Youtube. L’artiste s’est montré très conciliant, pas trop critique envers ses détracteurs.

Le Métis noir, au cours de cette émission, a envoyé un message à tous ses ex poulains notamment Ibrator et But na Filet.

« Moi je suis comme un escalier, on l’emprunte pour passer, mais si tu veux le détruire, tu auras de la peine », a fait savoir le leader de Villanova.

Pour Fabro, il est temps de s’occuper d’autres jeunes artistes membres de sa formation musicale.

« J’ai le devoir de promouvoir notre culture, je suis le fils du Roi de la forêt, je suis issu d’une famille de beaucoup d’enfants, la chance que j’ai eue, je dois aussi la donner à d’autres personnes », a rencheri le Maestro.

Le maitre dit par la suite n’avoir pas le temps pour se préoccuper des futilités dans la musique à l’instar de polemiques.

Jegou – Miguel

Partager la publication