Espagne : reconnu coupable de fraude fiscale en Espagne, Samuel Eto’o payera une amende de 1,8 millions d’euros

Reconnu coupable dans une affaire de fraude fiscale sur les droits de l’image, le président de la fédération camerounaise de football ( Fecafoot), Samuel Eto’o a accepté de payer une amende de 1,8 millions pour éviter la prison.

Selon onze mondial, l’ancien joueur du FC Barcelone a reconnu quatre fraudes qui s’élèvent à 3,8 millions d’euros du trésor public avec l’IRFP de ses droits à l’image entre 2006 et 2009, pour lesquelles le 11è tribunal de Barcelone l’a condamné à payer un montant de 1,8 millions d’euros. Cette somme lui permettra alors de ne pas faire la prison, malgré sa condamnation à 22 mois de réclusion.

Pour sa part, Voaafrique.com qui cite l’agence France presse a retracé les faits commis par le quadruple Ballon d’Or. Elle affirme que le parquet atteste que le joueur avait mis en place un montage de sociétés afin d’éviter de déclarer une partie de ses revenus.

Selon lui, Eto’o avait cédé ses droits à l’image à une société basée en Hongrie qui déclarait ses gains dans ce pays, où le taux d’imposition est l’un des « plus bas d’Europe ».

À titre de rappel, Samuel Eto’o n’est pas le seul footballeur en Espagne à être condamné sur une affaire de fraude fiscale. Par le passé, Leo Messi et Cristiano Ronaldo ont aussi connu ces déboires judiciaires.