Élections du 30 décembre : Fayulu exige 18 mois de transition et de nouvelles élections

Le candidat malheureux Martin Fayulu n’a pas cessé de réclamer sa victoire sur les élections du 30 décembre 2018 en RDC.

Le candidat malheureux du LAMUKA revient cette fois-ci alors avec une nouvelle proposition afin d’apaiser la « crise électorale » dans le pays, lui qui s’est toujours vu vainqueur de ces élections. Il propose ainsi un dialogue entre les parties prenantes afin de mettre sur pied le « Conseil national des réformes institutionnelles » (HCNRI) qui se chargera des réformes urgentes et nécessaires à opérer, notamment au niveau de la commission électorale, du juge du contentieux électoral, de la défense et sécurité, de la gouvernance (lutte contre la corruption) ainsi que des droits humains, en plus d’une transition de 18 mois afin de préparer ces élections.

Pendant ce temps, le leader de L’ÉCIDE prévoit un programme d’urgence portant sur la sécurisation du territoire, la refonte des forces de défense et de sécurité en vue d’assurer la pacification du pays, de garantir la paix sur toute l’étendue du territoire national et de restaurer l’autorité de l’État.

Laisser un commentaire