mercredi, mai 27, 2020

Dissolution de l’Assemblée Jeanine Manunda répond à Félix Tshisekedi : « Nous sommes passés d’un taux de change de 1600 FC il y a un an à 1750 FC aujourd’hui »

Vous devriez aussi voir ca

Découvrez le clip de la chanson « Nous sommes l’Avenir » de Innoss’B

"Nous sommes l'avenir", La chanson éducative d'Innoss'B, déjà disponible sur YouTube Après le succès récolté grâce à ses deux...

Affaire Vital Kamerhe : la partie civile demande la comparution d’Hamida Chatur

La comparution d’Hamida Chatur a été demandé dans le procès de Vital Kamerhe. Au cours du procès de Vital...

Pasteur Denis Lessie : « Parmi ceux qui ont détruit ce pays, il y a les Pasteurs »

Le Pasteur Denis Lessie a déclaré, au cours d’une émission, que les Pasteurs ont détruit ce pays par leurs comportements.

La résidence de Koffi Olomide à Mont-Fleury serait mise en vente

La résidence de l’artiste Koffi Olomide située à Mont-Fleury serait mise en vente. L’information semble surprenante au regard de l’image que donne...

La Présidente du Parlement Jeanine Mabunda a répondu aux propos du chef de l’Etat tenus à Londres au sujet de la dissolution de l’Assemblée Nationale au cas où certains Ministres n’acceptaient plus ses ordres.

Pour Jeanine Mabunda, le Président de la République et le gouvernement devrait plutôt s’occuper du taux d’échange Dollar contre franc congolais qui est passé de 1600fc à 17500fc pour 1$ américain. « Quand je vois aussi que nous sommes passés d’un taux de change de 1600 FC il y a un an à 1750 FC aujourd’hui, je pense que celui qui n’a pas la possibilité d’un emploi stable est frappé indirectement dans son porte-feuille. Et ça, c’est quelque chose qui doit nous préoccuper, nous interpeller. Et je pense, j’espère que le gouvernement y travaille », a dit la Présidente de l’Assemblée Nationale lors d’un dîner d’échange des vœux, marqué par l’absence du premier vice-président de cette institution.

La présidente de l’Assemblée Nationale a aussi rappellé que la constitution prévoit de démarches à entreprendre et que ne pas le respecter exposerait le Président de la république à la « haute trahison » qui est puni par la loi.

« Je pense que nos querelles politiques internes, intestines, stériles, doivent quand-même un peu s’effacer devant l’essentiel. L’essentiel pour moi aujourd’hui, de ce que nous disent les Congolais, ce qu’ils ont mal par rapport à Beni, par rapport au danger de balkanisation du Congo, par rapport à l’incertitude, la violence, la faim, l’insécurité dans laquelle vivent non seulement nos compatriotes à Beni mais aussi notre armée qui fait un travail extraordinaire », a martelé Jeanine Mabunda.

- Advertisement -

More articles

- Advertisement -

A la Une

RDC : 45 cas du coronavirus enregistré à l’église de Maman Olangi, « nous ne savons pas ce qui s’est passé au ministère du...

Le bourgmestre de la commune de Limete Douglas Nkulu a annoncé ce mardi 26 mai 2020 sur la station Top-congo FM que...

Cameroun : « J’avoue que moi, je n’ai connu que le président actuel » dit Charlotte Dipanda sur Paul Biya

La chanteuse camerounaise Charlotte Dipanda s'est pour la première exprimée sur la politique de son pays vendredi 22...

Nigeria – Jude Okoye, ancien manager et frère des P-Square : « Je ne pourrai jamais ramener P-Square ensemble « 

Au cours d'un live Instagram dimanche 24 mai dernier, avec le compte du blogueur Tunde Ednut, le grand-frère et ancien manager de...

Mohombi annonce la sortie du single « The one » ce vendredi

Le chanteur Congolais Mohombi sortira un nouveau single intitulé « The one » ce vendredi 29 mai 2020. Mohombi a fait...

Celéo Scram sur le featuring Fally Ipupa – Héritier Watanabe : « Comme je vais aussi jouer avec Héritier, je vais lui démontrer comment...

Dans une interview diffusée sur la plateforme Youtube, l’artiste Celeo Scram a réagi à la nouvelle d’une probable collaboration entre Fally Ipupa...
%d blogueurs aiment cette page :