Avant d’entrer aux USA: les ressortissants de 15 pays africains doivent s’acquitter d’une caution de 5.000 à 15.000 USD

À un mois et demi avant de quitter ses fonctions, le président américain, Donald Trump, a pris une décision ferme contre 15 pays africains.

Désormais, les ressortissants de ces 15 nations du continent, notamment Angola, Burkina Faso, Tchad, République Démocratique du Congo, D’jibouti, Érythrée, Gambie, Guinée-Bissau, le Libéria, Libye, Mauritanie, Soudan, Sao Tomé-et-Principe, Cap-Vert ainsi que Burundi, devront payer une caution allant de 5.000 à 15.000 dollars américains, pour les visas de tourismes et d’affaires endéans 6 mois.

En mars 2020, la RD Congo et les États-Unis d’Amérique avaient pourtant, décidé de la suppression totale des frais de réciprocité d’octroi de visa à leurs citoyens respectifs. Cette mesure s’inscrivait dans le cadre du partenariat privilégié pour la paix, la sécurité et la prospérité entre Washington et Kinshasa (USA et RDC).

Cependant, cette décision de l’administration Trump concernant les 15 pays précités, va entrer en vigueur à partir du 24 décembre 2020, et prend également en compte la nouvelle réglementation obligatoire de visa, qui vise les pays dont les ressortissants ont eu un “taux de dépassement de séjour légal” d’au moins 10% en 2019. Il sied de signaler que le président républicain, Donald Trump, passera le flambeau à son successeur le démocrate Joe Biden, le 20 janvier 2021, afin de diriger les USA pour un mandat de quatre ans.

Lire aussi :  L’artiste M. Kadima dénonce l’acharnement des militants de l’UNC après avoir réclamé les droits d’auteur pour l’utilisation de son dessin de Kamerhe
Publicités
Redaction Mbote
Mbote est un site web de divertissement axé sur les tendances jeunes

Laisser un commentaire

Lire aussi :  RDC : la reprise des activités à la commune de Gombe ce lundi 29 juin
%d blogueurs aiment cette page :