*Des jeunes dames profitent de la Noël pour célébrer comme anniversaire de Jésus-Christ et lui expriment leur gratitude de les avoir embauchées dans son champ*

Des jeunes dames souhaitent un joyeux anniversaire à Jésus-Christ et lui expriment leur gratitude de les avoir embauchées dans son champ, exactement un an aujourd’hui.

Puisque nous célébrons la naissance de Jésus-Christ de Nazareth, le Créateur par excellence, j’ai décidé d’ajouter un cadeau de plus au pied de ce géant sapin qui contient la plupart de vos souhaits et cadeaux pour lui.
Avant tout, cette année a été la continuation d’un fléau qui ravage depuis l’année 2020. La plupart d’entre nous continuent de perdre, d’enterrer, et de se séparer de ceux qui ont autrefois orné nos vies.


Comment et par où commencer pour se remettre ? Non seulement physiquement, mentalement, mais aussi émotionnellement et spirituellement ? Ouf ! Aucune idée !
Une chose que la bataille des titans nous apprend, c’est que dès qu’un défi commet l’erreur de se mettre sur notre chemin, l’esprit s’éveille avec une vigueur que les mots ne peuvent exprimer pour répondre à la bataille lever. Et dès que le combat est lancé, c’est parti ! Le corps, les sens, les muscles, et échappatoires ne peuvent qu’adhérer.
Dans mon cas, la soi-disant « formule miraculeuse  » était une auto-administration d’un remède quotidien.


« On finit quand  » ?
 » Je ne sais pas ».
 » On commence quand » ?
 » Maintenant  » !
Ce qui précède n’étaient que quelques-unes des frustrations et des échanges qui ont eu lieu entre mon esprit, débordé par les réalités causées par ce fléau et moi.
« Puis-je avoir la cure  » ?
« Un Comprimer de Psaume 118 : 17 « , j’ai rétorqué à mon esprit.


« Deux Cuillerée de Mister Toony, Au claire de la lune mon amie Judith. Parce que pour l’amour de Christ, cette porte doit être réouverte à quelque chose de beau, autre chose que ce que ce confinement nous apporte « .


La réalité est que la « formule miraculeuse » n’était qu’un calment de pas plus de dix minutes le jour où je me réveille du bon pied. Mais la vraie formule miraculeuse, celle qui nous reconnecte à notre Créateur, qui nous rappelle que nous sommes cette argile dans la main d’un potier qui sait où nous toucher pour nous guérir est souvent négliger.

Un appareil Samsung peut-il être arrangé par Apple ? Sur la base du fait qu’ils sont tous deux des dispositifs de communication, la réponse est oui. Mais cette logique est contrecarrée par quelque chose de plus fort appelé droit d’auteur.


Les humains, qui peuvent être emportés par le vent à n’importe quel moment, défendent avec leurs dernières énergies ce privilège du droit d’auteur qu’ils ont rendu insurmontable afin de protéger leurs talents, idées, œuvres etc. Combien plus notre Créateur a-t-il soif d’un pareil droit sur sa créature que nous sommes ?


Notre Dieu a également droit à son droit d’auteur. Il a également droit à un siège réservé qu’à lui Seul, à une position décisive et substantielle dans le quotidien de chacun de nous.


C’est de là qui est parti mon exhortation ; celle d’utiliser les maux de cette année comme carburant pour revenir à notre authenticité. Ce retour à notre authenticité ne doit pas nous être imposé. Non ! Nous devons plutôt réaliser que c’est une expérience que nous devons embrasser pour nous-mêmes et surtout, privilégier avant tout. Et c’est peut-être à ce moment-là que nous pourrons enfin nous libérer de la confusion et de la douleur dans lesquelles nous nous sommes empêtrés.
Certains sont déjà partis pour cette résolution. Ils se sont réveillés très tôt le matin pour affronter leurs difficultés. Ils disent que le voyage ne prendra pas plus de 8 heures à pied. Car sur cette route, ce n’est qu’à pied que l’on peut s’y rendre. Ils ont nommé leur aventure « à la rencontre d’un ancien pote ». Un pote qui en réalité n’était jamais loin. Mais, bon !


Cela fait 4 heures qu’ils sont partis. À en juger par leur dernier coup de fil, c’est comme si tout parait plus beaux dans leur atmosphère.

Et si nous continuons également de retourner à notre Créateur pour de vrai ?

Joyeux anniversaire à notre Seigneur Jésus-Christ, le Seul homme de l’histoire qui détient les droits d’auteur sur la vie de tous ceux qui lisent ce message ! Je te pris d’accepter le cadeau que ta créature t’offre individuellement en ce jour spécial, celui de choisir de retourner à toi : source de guérison et de miracle.

Retour à l’authenticité !
Par Maitre Judith Ntumba