Culture et arts : Il y a de cela 3 ans disparaissait  le sculpteur congolais Alfred Liyolo

Le 01 Avril 2019 – le 01 Avril 2022, 3 ans jour pour jour disparaissait le célèbre sculpteur congolais Alfred Liyolo dit Maître Liyolo, de suite d’une longue maladie à Vienne capitale de l’Autriche à l’âge de 76 ans. 

Le qualificatif très talentueux ou extraordinaire lui collait bien à la peau. En effet, c’est est un monument de la culture tant au pays qu’à l’étranger. Il a marqué les esprits par  ses nombreuses œuvres artistiques  qu’on peut retrouver à travers toute la République dont les plus connues sont «  la place des artistes » au rond-point Victoire, en plein centre de Kinshasa aussi des bustes des anciens premiers ministres posés au Jardin de la Primature.

Petit-fils d’un tailleur d’ivoire, l’artiste a vu le jour en 1943 né à Bolobo dans l’actuelle province de Maï-ndombe. Passionné de  l’art dès sa tendre enfance, il ira se perfectionner en Europe précisément à l’académie des Beaux Arts de Vienne, en Autriche,  avant de rentrer pour servir son pays dans l’enseignement à l’académie des beaux-arts de Kinshasa comme professeur et quelques années plus tard il sera nommé au poste de Directeur Général de cet alma mater.

Retenons que de son vivant, il a exposé et enseigné dans de nombreux pays africains et européens. Il a obtenu un Magister Artium et une maîtrise en sculpture monumentale en Autriche. Rappelons que Maître  Liyolo fut  le seul artiste africain à avoir été reçu en audience par l’empereur du Japon.

Ses obsèques à Kinshasa ont été marquées par des expositions des œuvres d’art lui célébrant dans sa résidence de Mont-Ngafula où figurait son atelier. Celui que l’on considère comme le père de la sculpture moderne congolaise  repose depuis trois ans déjà au cimetière Nécropole Entre Ciel et Terre dans la partie Est-Ouest de Kinshasa.

Partager la publication