Cinéma : Idris Elba reconnaît avoir vendu de la cannabis à ses débuts difficiles d’acteur

De passage récemment dans le podcast The Jess Cagle Show dans le cadre de la promotion du film «Sonic 2», l’acteur de cinéma Idris Elba a avoué avoir vendu de la cannabis dans ses débuts pour payer ses factures.

Être vendeur de ce stupéfiant dans le passé, l’acteur britannique n’en est pas du tout fier. il a tout de même expliqué les raisons qui l’a poussées à se lancer dans ce commerce. «Tout s’est écroulé assez rapidement pendant à peu près quatre ans», raconte-il, dans la foulée, avant de reconnaître avoir vendu du cannabis pour gagner un peu d’argent.

Hormis cette page sombre de dealer, il a également rajouté avoir été DJ puis gardien pour la salle de spectacle Carolines Comedy Club à New York avant de connaître la gloire en tant que cinéaste.

« J’ai fait ça pendant un temps, vous savez, juste pour payer les factures. J’ai fait quelques soirées en tant que DJ. J’ai également été vigile au Carolines Comedy Club à New York. C’est fascinant de dire ça aujourd’hui, car certains artistes se souviennent de ce type britannique ». Le grand gars anglais avec son accent amusant et ses drôles de cheveux », complète-t-il.

Il n’est pas inutile de rappeler que sa carrière a connu de l’ascension pour son interprétation du baron de la drogue et homme d’affaires Stringer Bell dans la série américaine de HBO The Wire (2002-2004)

Actuellement âgé de 49 ans, il peut à tout jamais dire adieu à sa carrière de dealer car, selon médiamass, il dominerait largement le classement des « acteurs les mieux payés en 2022 » avec des revenus estimés à près de 96 millions d’euros.

Partager la publication