CHAN: selon Ciel Ebengo, le signe “Aigle” de Fally Ipupa a été choisi en lieu et place de la danse “Selekele” d’Innoss’B pour se protéger contre le Covid

Les Léopards A’ de la RDC sont au cœur de l’actualité ces jours-ci. Les fauves congolais ont changé leur façon de célébrer le but au début du 6e Championnat d’Afrique des Nations (CHAN).

Le fait de renoncer à une célébration en groupe exhibant quelques pas de danse, enfle la polémique sur les réseaux sociaux. Les athlètes congolais en effet, recourent souvent à la danse mythique “Fimbu” de l’artiste musicien Félix Wazekwa. Une manière réputée propre à la RDC. “Fimbu n’a pas une date d’expiration”, comme l’indique son auteur Félix Wazekwa.

Dans cette 6e édition qui se déroule au Cameroun, les Léopards locaux semblent avoir tourné la page “Fimbu”. Puisqu’ils ont usé de la danse “Selekele” d’Innoss’B lors de leurs deux premiers matches du groupe B face au Congo-Brazzaville (1-0) et contre la Libye (1-1). Puis au cours de la rencontre Niger-RDC (1-2), les congolais ont simplement présenté le signe “Aigle” de Fally Ipupa en lieu et place d’une danse collective.

Cette énième nouvelle façon de célébrer un but suscite une pluie de réactions sur la toile. Le joueur du St Éloi Lupopo Ciel Ebengo a laissé entendre que le signe Aigle de Fally Ipupa a été choisi en lieu et place de la danse “Selekele” d’Innoss’B pour se protéger contre le coronavirus.

“Non, nous n’avons rien reçu de la part de Fally Ipupa pour faire le signe de l’Aigle, c’est seulement une manière de célébrer un but parce que les dirigeants nous ont interdit de s’embrasser les uns les autres au risque de contamination au coronavirus. C’est donc une façon de se protéger contre le virus”, a témoigné le milieu de terrain de la RDC Ciel Ebengo.

Lire aussi :  Koffi Olomide réagit à une polémique sur sa fille Didistonne Olomide.
Lire aussi :  Pasteur Moïse Mbiye à la Femme qui prétend être en couple avec lui : " Il Faut lui dire que je ne suis pas son ami."

Depuis un certain temps en République démocratique du Congo, la musique rime avec le football et marche côte à côte. À chaque célébration d’un but, les joueurs exhibent quelques pas de danse en vue de faire exploser leur joie, mais également communier avec leurs fans.

Signalons que les Léopards croiseront le fer avec les Lions indomptables du Cameroun en quart de finale ce samedi 30 janvier à 20h00 au stade de Japoma de Douala.

JB

Publicités
Redaction Mbote
Mbote est un site web de divertissement axé sur les tendances jeunes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :