Professeur Yoka, DG de l’INA sur le rachat de la maison de Papa Wemba : « Le cas de Papa Wemba est à extrapoler… »

Dans une tribune postée par nos confrères d’actualités.cd, le directeur général de l’Institut National des Arts (INA), professeur Yoka a émis son point de vue sur l’annonce du gouvernement, celle de racheter la parcelle de Papa Wemba pour y ériger un musée et un studio d’enregistrement. Pour lui, il soutient la démarche du gouvernement, mais il pense que c’est une extrapolation.

« Il faut féliciter ce geste d’empathie du gouvernement par rapport à la misère des artistes et de leurs familles et, mine de rien, ils sont nombreux, Bien entendu la mort sur scène de Wemba continuera à amplifier l’émotivité générale survenue du drame; Mais le cas de Papa Wemba est à extrapoler » c’est en ce termes que ce professeur s’est interrogé sur le comment les autorités politiques ont fini les Joseph Kabasele, Franco Luambo, Tabu ley, Nico Kasanda, Lucie Eyenga, Kester Emeneya, Abeti Masikini, Masengo ou Bukasa, Empompo Lowayi, Mpongo Love, Wendo, Pepe Kalle, etc. Il a fans la même optique ajouté que tous sont morts misérablement. Et un bon nombre d’entre eux sont morts pratiquement sur scène : Franco en Hollande, et Tabu ley à la suite de prestations artistiques emblématiques à Cuba et au périple harassant, etc.

M. Yoka a renseigné : « Papa Wemba n’est pas le « roi de la Rumba « . Il y a eu dans notre pays, surtout depuis les années ’40-50, nombreux « rois  » et « princes » des Rumba (au pluriel), certains reconnus comme des pionniers (comme Wendo ou Kalle), d’autres comme de vrais « maitres » (comme Franco, Tabu ley ou Nico ou Eyenga…). Wemba s’inscrit dans une filiation, celle de Tabu Ley dont il a été d’ailleurs disciple en termes notamment d’ inspiration poétique et d’auto-marketing. » A-t-il rappelé.

Ainsi, il préconise que la politique culturelle du pays devrait favoriser des promotions globales, concertées et durables. L’idée d’un musée n’est pas mauvaise, pourvu qu’elle soit thématique et consignée (encore faudrait -il y mettre un contenu attractif et substantiel dans un endroit qui a pignon sur rue);
Je plaide donc pour un haut-lieu fédérateur (comme la Place des Artistes à Kinshasa, ou celle du Cinquantenaire à Lubumbashi) et vraiment INTERDISCIPLINAIRE ( toutes disciplines artistiques et littéraires confondues): sorte de Panthéon qui consacre les meilleurs des meilleurs.

Pour soutenir ses dires, le patron de l’INA a ajouté: « Il existe une Commission nationale du Patrimoine et une autre consacrée à la promotion nationale et internationale de la Rumba congolaise. D’ailleurs c’est seulement en 2017 que cette Rumba congolaise a été officiellement reconnue comme « patrimoine culturel immatériel national « . Cela a été un long processus d’inventaires par des spécialistes. Donc on ne devient pas « patrimoine culturel national  » sans étude historique et scientifique approfondie. D’ailleurs, en ce moment un des grands défis est l’inscription de la Rumba congolaise sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité » a soutenu le professeur avant de revenir qu’en dépit de l’affaire de la maison à vendre de Papa Wemba est à considérer sur deux plans: culturel, patrimonial d’une part; et d’autre part humanitaire.

Dans sa démarche, le professeur Yoka veut seulement rappeler au gouvernement de ne pas placer leur collimateur sur un seul artiste musicien décédé, il devrait plutôt penser à tous ceux qui sont cités précédemment, d’autant plus qu’ils ont défendu eux aussi, les couleurs de la RDC de leurs vivants.

Jegou – Miguel

Articles similaires

Manike pendant son arrestation : « On parlait avec Ndjo...

La Youtubeuse Manike a pu dire quelques mots pendant qu’elle se faisait embarquer pour le Parquet près le Tribunal de grande instance de Kalamu. La vidéo a fait les tours des réseaux sociaux. On v...

But na filet :  » On doit arrêter Youtube »

But na filet souhaiterait la fermeture de la plateforme YouTube à cause des insultes et des propos haineux. L’artiste congolais reproche à cette plateforme de ne pas vérifier la qualité des vidéos...

But na filet : « Innoss’B vient de la province, mais aujourd...

Reçu à l'émission Agenda Cultur'A, l'artiste But na filet est revenu sur la réussite de son collègue Innoss’B après avoir réussi à s'imposer dans le secteur de la musique malgré ses origines du Nord-...

Partager la publication

Mi Amor, artiste musicien songyé meurt sur scène

Points clés L'artiste musicien congolais Mputu Ebondo alias Mi Amor est décédé. L'artist a rendu l'âme sur scène lors d'une prestation privée. Mputu Ebondo alias Mi Amor était considéré com...

Leny Bidens :  » Fula Ngenge de Papa Wemba dont j’ai travaillé est un album que je peux écoute...

Point clé : De passage chez Mbote, Leny Bidens a revelé que l'album Fula Ngenge du célèbre chanteur congolais décédé Papa Wemba est l'un de ces albums préférés. Pour l'ingénieur de SON, même ...

JB Mpiana :  » Personnellement, Papa Wemba était mon idole. Je voulais lui ressembler, chanter comme...

Dans le cadre de la promotion de son nouvel album "Balle de match", le chanteur Rd-congolais JB Mpiana était reçu dans l'émission Afronight le 11 janvier dernier. L'occasion faisant le larron, Papa c...

Koffi Olomide vs Papa Wemba : Naza fait son choix

Décidément, Naza est non seulement un fan de Koffi Olomide mais aussi un amateur incontestable du Tshatsho, style faîtière de musique du Grand Mopao. Invité récemment à l'émission "Le Clique", Jés...