Alain Mpela sur Gims et Dadju : « En France, il y a une intense rivalité musicale, mais ils ont pu quand-même s’imposer et ils excellent »

Lors du tournage de l’émission « Congo H24TV », diffusée sur YouTube ce mardi 22 Février, l’ancien chef d’orchestre de Wenge BCBG Alain Mpela a également parlé de deux frères Gims et Dadju qui ont récemment été faits ambassadeurs culturels de la RDC par le president de la République Felix-Antoine Tshisekedi.

Pour Alain Mpela, le choix du président Félix Tshisekedi sur Gims et Dadju est justifié par le fait qu’il a compris l’importance de ces jeunes artistes musiciens qui font la fierté de la culture congolaise dans l’espace francophone.

« Pourquoi c’est toujours au Congo lorsque l’un de nous est choisi, les autres se fâchent ? Mais si c’était sur toi que le choix a été porté, nous devrions aussi nous fâcher ? Tu accepterais cela ? Je pense que le président Félix Tshisekedi a fait un choix réfléchi de donner à Gims et à Dadju des passeports diplomatiques. Il n’y a pas de critère pour être un ambassadeur. Gims et Dadju font la fierté congolaise à l’international », explique-t-il.

Et d’ajouter : « Je ne vois aucun mal puisque les deux frères sont des congolais. Il faut aussi voir l’environnement dans lequel ils ont grandi. C’est en France. Et là-bas, il y a une intense rivalité musicale, mais ils ont pu quand-même s’imposer et ils excellent », a-t-il mentionné

Le bref séjour des artistes Gims et Dadju à Kinshasa, qui s’inscrivait dans une démarche de prospection pour voir comment investir dans pays en érigeant des studios d’enregistrement de musique, leur a valu la nomination au titre d’ambassadeurs culturels par le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi lui-même, au vu de ce qu’ils accomplissent notamment en France et dans le monde à travers leur musique, faisant ainsi la fierté de toute la communauté congolaise.

Hervé Kabwatila

Partager la publication