Catégories
Actualités

Affaire 100 jours : Soraya, la fille de JB Mpiana… et de Vital Kamerhe

Son nom figure parmi tant d’autres qui sont cités dans le procès 100 jours, bien entendu comme renseignante ou témoin. Il est reproché à cette dame, respectivement la fille de JB Mpiana, d’avoir servi de relais entre Jammal et Kamerhe pour l’acquisition du marché des 1500 maisons préfabriquées. Pour ce faire, le libanais en contrepartie a octroyé une de ses maison à Mme Mpiana sise dans la commune de Ngaliema. Au cours du procès précité, son « Beau-père », Vital Kamerhe, en posture du père protecteur, a exclut toutes les allégations en charge à la fille de sa femme.

Depuis le début du procès, Vital Kamerhe ne laisse rien passer comme superflux. S’agissant de Soraya qui devrait comparaître à la barre en vue de renseigner la Republique sur ledit document, lui attribuant la propriété de la parcelle lui octroyé Jammal Samih, Vital Kamerhe a enfilé son costume de père et défend sa fille.

« Soraya Mpiana est ma fille » a dit le le pacificateur au sujet de la fille biologique de l’artiste musiciens JB Mpiana. Dans la même audience, le roi de la ville de Bukavu est montré au créneau pour dénoncer une usurpation de la signature de sa fille.

Un peu plus loin, le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a révélé avoir appris sur la toile que sa fille était citée dans une affaire de corruption.

« J’étais surpris d’apprendre sur le net qu’elle faisait l’objet d’un acte de corruption…subitement, j’ai imprimé ce document pour le montrer au président de la république… » rassure le prévenu Kamerhe.

Marié à Amida Chatur ex épouse de Jean Bedel Mpiana wa Tshituka alias JB Mpiana, Vital Kamerhe est légalement devenu père des enfants qu’a eu sa femme avant de s’engager avec lui.

« Belle Fille », comme le dit le commun des mortels congolais, dans son intervention au profit de Soraya Mpiana, nulle part, il a fait mention de cette expression.

Jegou – Miguel

Laisser un commentaire