Kinshasa : Barnabé Milinganyo libéré sur grâce présidentielle

Le président national du Rassemblement des Leaders Congolais,
Barnabé Milinganyo Wimana, a été libéré sur grace présidentielle, ce lundi 03 janvier 2022, tel que le renseigne l’ordonnance signée par le Président de la République.

Il avait été arrêté en 2020 pour avoir tenu des propos s’apparentant à une menace
de mort à l’endroit du président de la République Félix Tshisedi, alors que ce dernier était en coalition avec le FCC de Joseph Kabila.

Dans une vidéo qui par la suite est devenue virale sur la toile, Barnabé Milinganyo Wimana soutenait qu’en cas de dislocation de la coalition FCC-CACH, « il y aurait peut-être la démission du Président. C’est l’unique voie facile. Si le président ne veut pas faire tuer les gens, il faudra qu’il démissionne (…) Alors il deviendra sénateur. S’il ne le fait pas, ako liya mbuma (ndr une manière de dire qu’il sera abattu par balle)

Interrogé sur le sens même de cette expression qu’il a tenue « Ako lia mbuma », Barnabé Milinganyo l’interprétera littéralement en français comme pour dire tout simplement que le président de la République mangera un fruit.

Ces propos l’auront valu une condamnation à 3 ans de servitude pénale avec payement des dommages et intérêts de 2 Millions des Francs Congolais, soit 10. 000 dollars américains prononcée par le tribunal de paix de Gombe siégeant en procédure de flagrance.

Ezechiel Mampuya

Articles similaires

Lubambashi : Les 5 présumés assassins du prophète Jérémie Mo...

Les 5 présumés assassins du jeune prophète Jérémie Monga ont été arrêtés et présentés aux autorités de la province du Haut-Katanga, ce jeudi 01 décembre 2022. C’est le gouverneur de la provinc...

Église Catholique : La RDC, prochaine destination du Pape Fr...

Cette fois-ci c'est la bonne pour l'arrivée du Pape François en République démocratique du Congo (RDC) à la fin du mois de Janvier, soit le 31 au 3 Février, c’est ce que renseigne le nouveau calendri...

RDC : Un prophète tué par des conducteurs de taxis moto à Lu...

Il s’agit du prophète Jérémie Lenge Monga dit Doxa. Ce commun des mortels a été battu à mort par des motards le lundi 28 Novembre dernier au quartier Golf Kabulameshi, à Lubumbashi. Selon ses ...

Partager la publication